Reconnue depuis plus d’une décennie pour ses oreillers et ses lits posturaux, Orthex a plongé tête baissée dans une production de masques protecteurs, il y a quelques semaines. À ce jour, la PME établie à Boisbriand en a fabriqué 60 000. Elle prévoit en ajouter 200 000 commandés par plusieurs villes et grandes entreprises.

Samuel Larochelle Samuel Larochelle
Collaboration spéciale

Depuis 2009, Orthex collabore étroitement avec des professionnels de la santé pour fabriquer des produits de positionnement en lien avec les troubles de sommeil : ergothérapeutes, chiropraticiens, ostéopathes, pneumologues, gastro-entérologues, médecins généralistes et bien d’autres. Ces relations établies au fil du temps ont grandement servi à l’entreprise lorsqu’elle a pris conscience du grand besoin de masques.

Résultat : elle a conçu un masque non médical de trois épaisseurs, dont une couche antibactérienne qui entre en contact avec la bouche. Le produit est étanche, lavable et réutilisable. « Entre le prototype et le lancement, plusieurs étapes clés ont été franchies avec nos collaborateurs, explique le président Éric Duhamel. On l’a testé, validé et ajusté. Avant la livraison du premier masque, on avait déjà presque 8000 exemplaires de réservés par nos clients, qui connaissaient notre réputation. Mais on voulait que tout soit parfait avant de le vendre. »

Commande pressante

Misant sur des fournisseurs qui lui ont fourni les composantes nécessaires à la confection des masques et sur une équipe de confiance à qui elle a confié la fabrication en sous-traitance, Orthex a agi rapidement. « L’idée est apparue le 27 mars et nos premiers masques ont été expédiés le 17 avril. Normalement, notre développement de produit classique prend 18 mois. »

Le 18 mai, la barre des 60 000 masques fabriqués a été franchie. « On vend aux commerces spécialisés en équipements médicaux, à des PME et à monsieur et madame Tout-le-Monde. On discute aussi avec des villes et de grandes entreprises directement qui veulent 200 000 masques additionnels. On s’adapte semaine après semaine aux commandes. »

Tout cela, en tentant d’expédier les produits dans les meilleurs délais.

« On a un carnet de commandes qui se remplit plus vite que notre production ! Cela dit, on fait tout pour envoyer les produits le plus rapidement possible, en assurant la sécurité de nos employés. On ne compte pas nos heures. »

— Éric Duhamel

Il faut dire que cette nouvelle production totalement imprévue a un effet salvateur sur le chiffre d’affaires d’Orthex.

« Les gens continuent d’avoir besoin de nos produits habituels, les oreillers posturaux, les lits ajustables et les coussins biseau, qui sont conçus pour les personnes avec des troubles respiratoires. Mais certains de nos magasins partenaires ont fermé temporairement. Les ventes ont baissé. Les nouveaux masques placent donc Orthex dans une position très avantageuse. »