L’entreprise Harnois Énergies est surtout connue comme distributeur et détaillant québécois de produits pétroliers, mais au fil des ans, elle a voulu se diversifier. Aujourd’hui, elle vend et distribue du carburant pour avions, du gaz propane, des lubrifiants, de l’hydrogène et même de l’électricité. L’objectif : être prête pour les besoins énergétiques de demain et se tailler une place de choix à l’échelle canadienne.

Stéphane Champagne, Collaboration spéciale Stéphane Champagne, Collaboration spéciale
La Presse

Il y a trois ans, l’entreprise dont le chiffre d’affaires avoisine les 2,5 milliards s’est donné les moyens de ses ambitions en souhaitant la bienvenue à deux nouveaux associés : la Caisse de dépôt et placement du Québec et le Fonds de solidarité FTQ. Les deux nouveaux partenaires sont désormais actionnaires de Harnois Énergies à hauteur de 13 %.

Serge Harnois, PDG et copropriétaire avec sa sœur Claudine et son frère Luc, est à la recherche d'acquisitions depuis déjà quelques années. Les stations Pétro T de même que plusieurs installations appartenant autrefois à Esso au Québec sont passées dans le giron de Harnois Énergies. Idem pour une flopée de petits distributeurs établis aux quatre coins du Québec.

On vise maintenant de nouvelles acquisitions au Québec, mais aussi ailleurs au Canada. On vise des sites diversifiés. On veut être capables d’offrir la bonne source d’énergie, au bon client, au bon endroit. Les modèles sont en plein changement. Il faut s’adapter.

Serge Harnois

Les initiatives mises de l’avant par l’entreprise qui compte 1000 employés et est propriétaire – en tout ou en partie – de quelque 400 stations-service/dépanneurs au Québec sont nombreuses.

En 2019, Harnois Énergies a été la première à offrir, dans l’une de ses stations-service, de l’hydrogène aux automobilistes dont le véhicule utilise ce type de carburant.

La station en question, située sur le boulevard Hamel, à Québec, porte d’ailleurs l’appellation informelle de « station multiénergie ». Il est possible de s’y ravitailler en essence, en électricité, en hydrogène et en propane.

« On ne fait pas de gros profits avec nos postes de recharge pour les voitures électriques, affirme Serge Harnois. Pour le moment, on voit cela comme un service de plus pour nos clients. En même temps, ça nous permet d’expérimenter. »

Fondée en 1958 dans la région de Lanaudière par le paternel Claude Harnois, l’entreprise familiale est désormais un acteur de taille nationale. Ses principales activités se trouvent au Québec, mais elle est présente partout au Canada, notamment dans les aéroports, sur les chantiers miniers, etc.

L’entreprise se présente comme le numéro un dans son secteur d’activité au Québec. Lentement, mais sûrement, elle souhaite imposer davantage sa présence dans le reste du Canada.

Un conseil gestion RH

« C’est important de ne pas juste répéter quelles sont nos valeurs, mais bien de les vivre au quotidien et de s’y référer lorsque l’on prend des décisions, dit Serge Harnois, PDG de Harnois Énergies. Il n’y a rien de plus faux que des valeurs encadrées au mur qui ne sont pas vécues au sein de l’entreprise. Mesurer le niveau de mobilisation de nos équipes est aussi une belle façon de connaître ce qu’elles aiment chez nous. Par exemple, les gens sont fiers de savoir que nous investissons dans les nouvelles énergies plus vertes. Nos employés sont les meilleurs ambassadeurs de l’entreprise. Non seulement auprès des clients, mais aussi auprès de candidats potentiels. »

Harnois Énergies en bref

Année de fondation : 1958

Siège social : Saint-Thomas-de-Joliette

Nombre d’employés : 1000

Chiffre d’affaires en 2019 : 2,5 milliards