En 2019, le salaire de base moyen des professionnels en génie a franchi le cap des 100 000 $, mais ce n’est pas le cas si on regarde seulement du côté des femmes. C’est ce que nous apprend la plus récente enquête sur la rémunération réalisée par Genium360, une organisation qui met en lien les professionnels du génie, leurs employeurs, leurs associations et les universités qui les forment. Portrait en chiffres.

Martine Letarte Martine Letarte
Collaboration spéciale

105 008 $

C’était le salaire de base moyen en 2019. Il a connu une hausse de près de 4 % entre 2018 et 2019. C’est supérieur à l’augmentation de l’Indice des prix à la consommation (IPC) pour le Québec (1,8 %). Si on ajoute la somme moyenne reçue pour les heures supplémentaires, la rémunération directe moyenne grimpe à 112 384 $. Pour les professionnels diplômés entre 2016 et 2018, le salaire de base moyen a été de 60 704 $. En y ajoutant le paiement de leurs heures supplémentaires, le montant grimpe à 66 178 $. « Chaque année, le salaire moyen augmente de façon supérieure à l’IPC et la rareté de la main-d’œuvre actuelle vient aussi appuyer cette tendance », indique Ariane Laverdure, directrice générale de Genium360.

Écart hommes-femmes

L’écart entre le salaire de base moyen des femmes (93 501 $) et celui des hommes (107 088 $) était de 13 587 $ chez les professionnels en génie en 2019. « Il faut tenir compte du fait que la majorité des femmes pratiquant le génie ont entamé leur carrière dans les 25 dernières années, précise Mme Laverdure. Comme le salaire va avec les années d’expérience, cela a laissé une longueur d’avance à leurs confrères. Le nombre de femmes en génie est en nette progression et plusieurs ont obtenu leur diplôme dans les toutes récentes années. Cet écart devrait se niveler d’ici 10 à 20 ans. »

Top 5 des spécialités

Le salaire de base moyen en 2019 pour les ingénieurs spécialisés en génie des mines et de la minéralurgie était de 133 396 $. C’est la spécialité où la moyenne salariale est la plus élevée. Pour compléter le top 5, viennent ensuite le génie des matériaux et de la métallurgie (127 050 $), le génie géologique ou géomatique (112 280 $), le génie chimique ou biotechnologique (110 222 $) et le génie physique (108 190 $). La spécialité qui arrive en queue de peloton ? Le génie biomédical avec 67 964 $. « Le génie des mines et de la minéralurgie est particulièrement rémunérateur, mais aussi très exigeant puisqu’il demande une grande polyvalence, une très bonne condition physique, en plus de devoir accepter souvent de s’éloigner et de travailler dans des conditions difficiles avec des horaires décalés », explique Ariane Laverdure.

Top 5 des régions

C’est dans le Nord-du-Québec que les ingénieurs sont les mieux rémunérés, avec un salaire de base moyen en 2019 de 127 741 $. Viennent ensuite l’Outaouais avec 113 381 $, la Côte-Nord avec 108 506 $, Montréal avec 107 970 $ et l’Abitibi-Témiscamingue avec 104 101 $.

Méthodologie

Le sondage web a été réalisé par la firme Léger du 12 mars au 2 avril 2019 auprès d’un échantillon de 4939 professionnels en génie parmi les 58 471 membres de Genium360. Ils sont salariés à temps plein (32 heures et plus). La marge d’erreur maximale pour cet échantillon est de 1,3 % dans 95 % des cas.