Les jeunes ingénieurs qui se font interpeller dès leur sortie des bancs d’école pour développer un produit de leur imagination sont plutôt rares. C’est pourtant le destin qu’ont connu les trois entrepreneurs Samuel Bruneau, Paul Achard et Gabriel Bernatchez, derrière l’entreprise québécoise Taiga Motors, avec leur idée de créer une première motoneige électrique.

Sandra sirois
Collaboration spéciale

De l’Université McGill à la Scandinavie

En 2011, pendant leurs études universitaires, les trois apprentis ingénieurs étaient parmi les premiers au monde à conceptualiser une motoneige électrique. « Nous nous sommes fait contacter par de grandes entreprises dans l’industrie du tourisme, principalement par des montagnes de ski, qui nous demandaient de convertir leur flotte de motoneiges », explique Samuel Bruneau, maintenant PDG de Taiga Motors.

L’électrification des motoneiges devenait un réel besoin, car ces véhicules sont bruyants et très polluants, ce qui ennuie les clients, en plus de ne pas concorder avec les valeurs communiquées par les responsables des parcs nationaux, où sont situés souvent les centres de ski. Depuis 2017, Taiga Motors possède une équipe d’employés à temps plein qui s’affairent à produire et à développer des véhicules motorisés électriques pour des clients partout dans le monde. La région de la Scandinavie, entre autres, est un marché très intéressant pour Taiga Motors, car les Scandinaves sont particulièrement fervents des véhicules récréatifs électriques.

Quand la COVID-19 fait exploser les ventes

PHOTO TIRÉE DE LA PAGE FACEBOOK DE TAIGA MOTORS

Taiga Motors a vu ses commandes exploser dans les derniers mois.

Le tourisme a été un des grands secteurs de l’économie mondiale à souffrir de l’arrivée du nouveau coronavirus. Malgré tout, pendant que certains entrepreneurs devaient se réinventer pour survivre, les ventes des véhicules récréatifs électriques de Taiga Motors ont plutôt... explosé ! Constatant l’impossibilité de voyager à l’étranger, une bonne partie de la population a alors décidé d’investir sur des idées d’activités à la maison.

Taiga Motors tente actuellement de répondre à la demande de plusieurs milliers de commandes de motoneiges et de motomarines qui devront être livrées au cours des prochains mois.

Aucun compromis sur la performance

En plus de son design innovant, le jeune entrepreneur de 29 ans soutient que sa motoneige ne fait aucun compromis sur la performance.

Nous voulions créer la meilleure motoneige, point final.

Samuel Bruneau

Cela peut sembler anodin, mais l’importante réduction sonore est aussi un énorme avantage. Beaucoup de sentiers se trouvent à proximité de maisons. Dans certains villages, les sentiers doivent fermer à cause de la pollution sonore provoquée par ces machines. « Avec un de nos clients au Québec, nous allons rouvrir un sentier, qui accueillera uniquement des motoneiges électriques », s’enthousiasme Samuel Bruneau.

De plus, il est possible de recharger les motoneiges Taiga sur n’importe quelle borne électrique à 80 % en 20 minutes. L’accélération de la motoneige électrique est également beaucoup plus franche que celle de sa cousine à combustion. On peut ainsi atteindre une vitesse de 0 à 100 km/h en moins de 3 secondes ! Une vitesse à la mesure de la croissance de la PME.