Pouvoir compter sur des employés mobilisés est essentiel au succès d’une entreprise, et cela ne tombe pas du ciel. Les employeurs doivent mettre en place des stratégies pour y arriver. Voici trois tendances déployées dans les milieux de travail qu’a observées Jacques Forest, psychologue organisationnel, conseiller en ressources humaines agréé (CRHA), consultant et professeur chercheur à l’École des sciences de la gestion (ESG UQAM).

Martine Letarte Martine Letarte
Collaboration spéciale

Bonjour la rétroaction continue

Alors que l’évaluation de performance annuelle est généralement une activité mal-aimée des employés comme des employeurs, plusieurs ont tendance à la laisser tomber. Ils se tournent plutôt maintenant vers la rétroaction en continu. Si l’employeur observe un comportement positif de l’employé, il lui en parle tout de suite en décrivant aussi les bons sentiments qui ont été suscités par son action. L’avantage, c’est que l’employé sera par la suite tenté de reproduire ce comportement. Si, à l’inverse, l’employeur remarque quelque chose à changer, il doit aussi lui en parler sans plus attendre de façon empathique et respectueuse, en décrivant le problème de manière dépersonnalisée. Par exemple, en disant « ce projet doit être terminé pour cet après-midi » plutôt que « tu es encore en retard ». Ensuite, il faut offrir des pistes de solution parmi lesquelles l’employé pourra choisir.

Bonne santé = productivité

Voir à la santé et au mieux-être de ses employés n’est pas qu’une question de bienveillance de la part des employeurs. C’est aussi une question de performance. Selon le psychologue et CRHA, « les employés ne sont pas bien parce qu’ils performent, ils performent parce qu’ils sont bien ». C’est pour cette raison que les employeurs ont tout avantage à faire des efforts pour aider leurs employés à bien manger, à bouger, à faire du sport, à avoir une vie sociale épanouie, etc. Par le fait même, l’employeur ne peut pas s’attendre à un haut niveau de performance d’un employé qui, par exemple, vit des moments difficiles à la maison comme un divorce, est en mauvaise forme physique ou dort mal. Il doit s’intéresser à ses employés et tenter de faire une différence dans tous les aspects de leur vie pour qu’ils puissent améliorer leur performance globale.

Mesurer les impacts des stratégies employées

Alors que de plus en plus d’employeurs font des efforts pour tenter d’avoir des employés en bonne santé physique et mentale, ils souhaitent aussi de plus en plus mesurer l’impact des stratégies qu’ils déploient. Plusieurs questionnaires basés sur la science mesurent maintenant de manière psychométrique si les employés sont vraiment bien dans leur milieu de travail. Ils regardent différents éléments comme l’esprit d’équipe et la fierté de travailler pour l’organisation. Ainsi, les employeurs peuvent faire des choix plus éclairés en fonction des résultats obtenus.