De nouvelles chambres d’hôtel à Lévis et à Saint-Georges, en Beauce. Un centre de congrès qui multiplie son offre de services à Thetford Mines. Et une auberge pas comme les autres à L’Islet. Petit tour des nouveautés et secrets bien gardés au sud de Québec.

Stéphane Champagne Stéphane Champagne
Collaboration spéciale

Thetford Mines sur le mode investissement

La région de Thetford Mines met le paquet pour devenir une destination d’affaires. Après la construction en 2016 du complexe hôtelier La Cache du Domaine (88 chambres, deux restos, un spa nordique, etc.), la ville minière a frappé un grand coup l’an dernier en bâtissant un centre de congrès d’environ 15 000 pieds carrés qui surplombe un impressionnant bassin d’eau creusé à même le roc. Ce n’est pas tout : sur le site, un promoteur vient d’ouvrir un centre d’escalade intérieure. Et d’ici 2020, il ajoutera un camping quatre étoiles de quelque 160 emplacements, trois imposants chalets locatifs, de même que 12 petits chalets dits « prêts à camper ».

Ça rénove en Beauce

PHOTO FOURNIE PAR LE GEORGESVILLE

Le Georgesville centre de congrès et hôtel

Le Georgesville, centre de congrès et hôtel, a fait d’une pierre deux coups. L’établissement de Saint-Georges, en Beauce, vient d’ajouter 36 chambres (pour un total de 137) et s’est doté d’une nouvelle salle entièrement fenêtrée pouvant accueillir 150 personnes et offrant une vue remarquable sur la rivière Chaudière. Le complexe hôtelier peut désormais accueillir près de 800 convives dans ses quelque 12 salles. Dans la foulée, le restaurant du Georgesville a par ailleurs été rénové et agrandi. Autres services offerts aux clients : piscine intérieure, sauna vapeur, bain à remous et salle d’entraînement, ainsi que de nombreuses activités de groupe axées sur l’entrepreneuriat.

Étonnante auberge

PHOTO FOURNIE PAR L’AUBERGE DES GLACIS

L’Auberge des Glacis mérite le détour.

Sans doute l’auberge la plus singulière du Québec. Située à L’Islet, à une heure de route de Québec, l’Auberge des Glacis mérite le détour. Cet ancien moulin de 16 chambres offre la dolce vita à la clientèle d’affaires. Pas de télévision ni de technologies dernier cri. On mise plutôt ici sur les sens. Le restaurant est approvisionné par 70 producteurs locaux. Ateliers de mixologie offerts. La propriétaire, Nancy Lemieux, ses deux filles et deux autres employés forment un quintette (le Pollux Band) qui égaye le séjour des congressistes. Piano à gogo, jeux musicaux, etc. Salle de réunions pour 15 personnes complètement fenêtrée avec vue directe sur la rivière Tortue.

Nouvelles chambres à Lévis

PHOTO FOURNIE PAR LE CENTRE DE CONGRÈS ET D’EXPOSITIONS DE LÉVIS

Le Centre de congrès et d’expositions de Lévis, adjacent à l’hôtel Four Points by Sheraton Lévis

Ayant pratiquement doublé sa capacité en 2015 (désormais de 80 000 pieds carrés), le Centre de congrès et d’expositions de Lévis est victime de son succès. Résultat : l’hôtel Four Points by Sheraton Lévis ne suffit plus à la tâche. L’hôtel de 150 chambres, adjacent au centre de congrès, est vite rempli. La famille Gagné, propriétaire du Four Points et gestionnaire du centre de congrès, planchait sur l’ajout de 100 chambres sur le site. Mais elle devra patienter, car elle a remporté l’appel d’offres lancé par la Ville de Lévis pour la construction d’un nouvel hôtel d’au moins 80 chambres sur le bord du fleuve, près de la traverse Québec-Lévis et du quai Paquette.