International: cinq défis pour les coopératives

Les conditions climatiques du début de la saison... (Photo: archives La Presse)

Agrandir

Les conditions climatiques du début de la saison ont été généralement favorables à la production agricole, selon la Financière agricole du Québec.

Photo: archives La Presse

Martine Letarte

Collaboration spéciale

La Presse

On peut avoir l'image bucolique de la petite coopérative de femmes dans un village africain active dans la production de beurre de karité. Ce modèle existe, mais plusieurs coopératives brassent de grosses affaires dans le monde. De nombreuses coopératives jouent sur le même terrain de jeu que les sociétés par actions. Comment s'en sortent-elles? Plutôt bien, d'après différents acteurs du monde coopératif interviewés alors que le Sommet international des coopératives se tient à Québec du 6 au 9 octobre. Les coopératives ont toutefois, comme toute entreprise, plusieurs défis à relever. En voici cinq.

Concurrence

Un des grands défis des coopératives en 2014 est de répondre à la concurrence sans toutefois renier leurs particularités.

«La grande distinction entre les coopératives et les sociétés par actions, c'est qu'elles ont un ancrage local, elles sont détenues par les membres et elles ont une vision à long terme», explique Sonia Boisvert, associée en certification chez PwC Canada et active auprès des coopératives du secteur agroalimentaire.

«À la base, les coopératives étaient créées lorsque l'environnement économique et social était incapable de répondre aux besoins d'une partie de la population», contextualise Alain Robichaud, associé, service de consultation en gestion stratégique, PwC Canada. Il a effectué plusieurs mandats pour des coopératives.

Il remarque que l'environnement s'est transformé et que les coopératives sont maintenant en concurrence directe avec les sociétés par actions tout en étant fondamentalement différentes.

Howard Brodsky a cofondé en 1984 la coopérative... (PHOTO FOURNIE PAR CCA GLOBAL PARTNERS) - image 3.0

Agrandir

Howard Brodsky a cofondé en 1984 la coopérative qui allait devenir CCA Global Partners. Il est toujours président et cochef de la direction de ce géant du commerce de détail aux États-Unis composé maintenant de 13 coopératives

PHOTO FOURNIE PAR CCA GLOBAL PARTNERS

Démocratie

Le mode de fonctionnement démocratique de la coopérative doit se renouveler pour suivre l'évolution de l'entreprise.

«Peu importe la taille de la coopérative, il faut trouver des façons de rester près de ses membres», affirme Howard Brodsky, cofondateur, président et cochef de la direction de CCA Global Partners, un géant coopératif du commerce de détail aux États-Unis composé de 13 coopératives qui ont des recettes cumulées de plus de 10 milliards US.

Une de ses solutions? Inviter les membres deux fois par année à poser des questions à la haute direction.

Alain Robichaud donne comme exemple la création de groupes de discussion avec un certain profil de membres pour comprendre leurs besoins et faire du codéveloppement de produits et services.

«Le modèle démocratique des coopératives peut permettre d'offrir une expérience client innovatrice», affirme-t-il.

«Une particularité des coopératives est qu'elles n'émettent pas... (PHOTO FOURNIE PAR PRICEWATERHOUSECOOPERS) - image 4.0

Agrandir

«Une particularité des coopératives est qu'elles n'émettent pas d'actions pour financer leurs projets», indique Nicolas Marcoux, leader national du groupe Transactions, PwC Canada.

PHOTO FOURNIE PAR PRICEWATERHOUSECOOPERS

Autofinancement

«Une particularité des coopératives est qu'elles n'émettent pas d'actions pour financer leurs projets», indique Nicolas Marcoux, leader national du groupe Transactions, PwC Canada.

Un défi particulièrement important des coopératives est la gestion de leurs liquidités.

«Elles doivent être prudentes, ne pas retourner tous leurs profits à leurs membres pour garder leurs coffres bien garnis afin d'être en mesure de financer la réalisation de projets, explique-t-il. Avec un bilan sain, c'est plus facile d'aller chercher du financement.»

«Les coopératives doivent assurer leur pérennité et toujours garder comme préoccupation de gérer leurs finances de façon à rester près de leurs membres, de leurs besoins et de leurs préoccupations», affirme Sonia Boisvert.

Attractivité

Pouvoir compter sur des employés compétents est un défi pour toutes les entreprises et elles sont en concurrence pour attirer les meilleurs.

«Les hauts dirigeants des sociétés par actions reçoivent une partie de leur rémunération en actions, une plus-value importante, alors les coopératives doivent compenser, affirme Sonia Boisvert. Avec des bonis à la performance, par exemple. La notoriété de la coopérative peut aussi aider.»

«On ne peut pas payer plus que les autres, mais il faut être compétitifs, confirme Howard Brodsky. De plus, les employés doivent croire à la mission de la coopérative. Il faut aussi bien les traiter et leur donner des possibilités d'avancement.»

Alain Robichaud croit également que le mode de gestion des coopératives est important.

«Un employeur qui respecte ses employés qu'il considère comme des personnes est recherché par plusieurs travailleurs, particulièrement par les jeunes», remarque-t-il.

Sensibilisation

Pour que les coopératives se développent encore davantage dans le monde, Howard Brodsky, qui sera l'un des conférenciers du Sommet international des coopératives, croit que le grand défi est de mieux faire connaître le modèle de ces entreprises au grand public.

«Les coopératives sont devenues beaucoup plus sophistiquées qu'auparavant et je crois qu'elles pourraient prendre une part beaucoup plus importante de différents secteurs du marché, affirme-t-il. C'est le moment idéal maintenant, après cette grosse récession qui a gravement touché les États-Unis et le monde. Du travail de sensibilisation a été fait, mais il en reste beaucoup à faire puisqu'il y a encore énormément de gens qui ne connaissent pas les principes et le mode de fonctionnement des coopératives.»

Une coopérative, c'est :

Une association autonome de personnes volontairement réunies pour satisfaire leurs aspirations et besoins économiques, sociaux et culturels communs au moyen d'une entreprise dont la propriété est collective et où le pouvoir est exercé démocratiquement.

Source : Organisation internationale des coopératives de production industrielle, artisanale et de services

Les coopératives incluses dans la base de données de l'International Co-operative Alliance (ICA)

Le monde et ses coopératives

> 2032 organisations au total dans 56 pays

> 1250,6 milliards US de chiffres d'affaires

> 32 % sont actives dans le secteur agroalimentaire

> 25 % sont actives dans le secteur des assurances

> 18 % sont actives dans le secteur de la vente en gros et au détail

> 9 % sont actives dans le secteur industriel et des services publics

> 6 % sont actives dans le secteur des services bancaires et financiers

> 3 % sont actives dans le secteur de la santé et des services sociaux

> 7 % sont actives dans les autres services

Source : Globa l300 de l'International Co-operative Alliance (ICA) et de European Research Institue on Cooperative and Social Enterprises (Euricse), rapport 2013 réalisé à partir des données de 2011

Les 10 plus grandes coopératives dans le monde, par chiffre d'affaires, en $US

1. Zenkyoren, Japon, secteur des assurances, 81,69 milliards

2. Zen-Noh (National Federetion of agricultural co-operatives), Japon, secteur agroalimentaire, 62,44 milliards

3. Nippon Life, Japon, secteur des assurances, 61,99 milliards

4. State Farm Group, États-Unis, secteur des assurances, 57,13 milliards

5. Rewe Group, Allemagne, secteur de la vente en gros et au détail, 52,22 milliards

6. Meiji Yasuda Life, Japon, secteur des assurances, 49,93 milliards

7. Acdlec - E. Leclerc, France, secteur de la vente en gros et au détail, 49,05 milliards

8. Kaiser Permanente, États-Unis, secteur des assurances, 47,90 milliards

9. Groupe Crédit Agricole, France, secteur des services bancaires et financiers, 45,49 milliards

10. Sumitomo Life, Japon, secteur des assurances, 37,98 milliards

Source : Globa l300 de l'International Co-operative Alliance (ICA) et de European Research Institue on Cooperative and Social Enterprises (Euricse), rapport 2013 réalisé à partir des données de 2011

Les 10 coopératives canadiennes incluses dans le classement des plus grandes du monde, par chiffre d'affaires, en $US

37. Groupe Desjardins, secteur des services bancaires et financiers, 12,93 milliards

58. Federated Co-operatives Limited, vente en gros et au détail, 8,10 milliards

105. La Coop fédérée, secteur agroalimentaire, 4,46 milliards

127. Agropur, secteur agroalimentaire, 3,58 milliards

156. The Co-operators Group Ltd., secteur des assurances, 2,83 milliards

173. SSQ Groupe financier, secteur des assurances, 2,57 milliards

176. Wawanesa Mutual Group, secteur des assurances, 2,53 milliards

206. United Farmers of Alberta Co-operative Limited, secteur agroalimentaire, 2,07 milliards

241. The Economical Insurance Group, secteur des assurances, 1,74 milliard

286 . La Capitale, secteur des assurances, 1,43 milliard

Source : Globa l300 de l'International Co-operative Alliance (ICA) et de European Research Institue on Cooperative and Social Enterprises (Euricse), rapport 2013 réalisé à partir des données de 2011




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer