De plus en plus d'investisseurs font eux-mêmes leurs transactions boursières sur l'internet. Dans cette série de quatre chroniques, nous analysons en détail le phénomène du courtage à escompte. Dans ce quatrième article, on s'intéresse aux étapes à suivre pour bien gérer son portefeuille.

Publié le 3 nov. 2010
Jean Gagnon, collaboration spéciale LA PRESSE

Le tiers des Canadiens gère eux-mêmes leur portefeuille sur l'internet, révèle un sondage de Léger Marketing mené auprès de 1551 adultes au début du mois de juin.

Il faut dire que les plateformes offertes par les courtiers à escompte comportent aujourd'hui tous les outils dont vous avez besoin pour mener l'affaire à bien. Il suffit d'avoir l'intérêt et d'être prêt à y mettre le temps.

Pour vous doter du portefeuille optimal, tout en demeurant assis devant votre ordinateur, Mark Von Eschen, de RBC Placement en Direct., suggère les étapes suivantes:

1)Établir les objectifs.

Pourquoi investissez-vous? Pour l'achat d'une automobile, d'une maison, ou pour assurer votre retraite? S'agit-il d'un projet à court ou à long terme? Les sites de courtage à escompte vous fournissent le questionnaire qui vous permettra de déterminer le scénario qui vous convient le mieux en ce qui a trait à la somme à investir et au rendement que vous devrez réaliser. Vous pouvez modifier les hypothèses tout au long du processus.

2)Déterminer votre profil d'investisseur et votre répartition d'actifs.

À cette étape, un questionnaire vous aidera à déterminer quel type d'investisseur vous êtes, et le niveau de risque que vous êtes prêt à tolérer. À partir de là vous pourrez établir votre répartition d'actifs, c'est-à-dire le pourcentage d'actions, d'obligations et autres actifs que votre portefeuille doit contenir.

3)Le choix des placements.

Il s'agit maintenant d'apprendre les caractéristiques de chacun des véhicules des placements afin de pouvoir déterminer ceux conviennent à votre profil de risque.

4)Voici le moment de bâtir le portefeuille.

Les outils de recherche sur les sites des courtiers en ligne vous permettent d'identifier les placements appropriés. Ils proposent des portefeuilles modèles que vous pouvez acheter ou desquels vous pouvez tout simplement vous inspirer pour bâtir le vôtre. Si vous ne vous sentez pas tout à fait prêt, certains sites offrent des portefeuilles fictifs pour vous faire la main.

5)On passe à l'action.

C'est le temps de placer les commandes pour acheter les titres individuels ou le portefeuille que vous avez choisis. Les sites des courtiers offrent des plateformes de négociation pour chacune des catégories de titres.

6)La surveillance et le rééquilibrage.

Vous avez maintenant votre portefeuille. Mais les marchés sont dynamiques. Les prix de vos titres varieront, ce qui affectera votre rendement, et ce qui modifiera votre répartition d'actifs. «C'est là que l'emphase doit être mise, car vous devrez alors rééquilibrer votre portefeuille», dit Mark Von Eschen. Les sites offrent un outil de rééquilibrage qui propose les transactions à effectuer pour retrouver l'équilibre.

Les filtres de recherche

La difficulté de bâtir un portefeuille provient en partie de la multiplicité des titres disponibles. C'est pourquoi les courtiers en ligne offrent des filtres de recherche, explique Stéphanie Sciorio, Directrice régionale des ventes chez BMO Ligne d'action.

Le filtre de recherche d'actions, par exemple, permet de repérer, parmi tous les titres canadiens et américains, ceux qui correspondent à vos critères de rendement tout en respectant votre tolérance au risque. Vous pouvez choisir parmi une grande variété d'indicateurs, dont les ratios cours/bénéfices et cours/valeur comptable, ainsi que par le rendement des actions.

La sélection peut également se faire en fonction de statistiques sur la solidité financière de l'entreprise, telles la capitalisation boursière, les revenus, les bénéfices et la croissance.

Ces filtres permettent de créer des listes dynamiques de titres à utiliser dans la composition du portefeuille. En plus des actions, les investisseurs en ligne ont aussi accès à des filtres d'obligations, de fonds communs et de fonds négociés en bourse.

Chose certaine, les courtiers en ligne font tout pour vous amener à gérer vous-même votre portefeuille. «Nous avons des spécialistes qui se déplacent sur demande dans nos succursales pour donner des sessions d'information sur le fonctionnement de notre plateforme de courtage en ligne», dit Stéphanie Sciorio.

Les outils

Outre les outils de répartitions d'actifs et de rééquilibrage du portefeuille, les sites de courtage à escompte mettent à votre disposition de nombreux outils que vous aurez avantage à examiner attentivement. Par exemple, lorsque vous recherchez le cours d'une action, on offre aussi une série d'onglets qui vous permet d'accéder aux nouvelles concernant l'entreprise, les prévisions des analystes, le profil de la société, ainsi que ses états financiers. Enfin, on vous offre également les cotes sur toutes les options d'achat ou de ventes disponibles pour le titre que vous avez recherché.

Les fervents de l'analyse technique sont aussi bien servis. Les sites offrent les logiciels pour construire des graphiques en fonction de tous les horizons de temps désirés, et comportant tous les indicateurs tels les moyennes mobiles, ainsi que les indicateurs de force relative et de momentum.

Il y a aussi le calcul de la performance. Les clients du courtage à escompte ont accès en tout temps au sommaire du rendement du portefeuille en tenant compte des dépôts et des retraits, des liquidités et de la fluctuation de la valeur des titres détenus.

La recherche

La valeur ajoutée des courtiers en valeurs mobilières provient beaucoup de la recherche qu'ils offrent à leur clientèle. Le courtage à escompte ne fait pas de recommandations comme telles à leurs clients. Toutefois, il met maintenant à leur disposition toute la recherche produite par les analystes et les économistes.

Concernant les actions, les rapports d'entreprise avec les analyses des résultats financiers et des prévisions sont disponibles. Quant aux obligations, on retrouve les perspectives des marchés et les nouvelles concernant les taux d'intérêt. Pour ce qui est des fonds communs et des fonds négociés en bourse, on dresse des portefeuilles modèles dont on explique les différentes composantes.