Source ID:532483; App Source:cedromItem

Optel Vision voit grand et loin

Louis Roy, président et cofondateur d'Optel Vision va multiplier... (Photo Jean-Marie Villeneuve, Le Soleil)

Agrandir

Louis Roy, président et cofondateur d'Optel Vision va multiplier les investissements au cours des prochains mois.

Photo Jean-Marie Villeneuve, Le Soleil

Les investissements pleuvent chez Optel Vision. Après une phase de croissance en 2008, puis une autre en 2012-2013, l'entreprise du parc technologique du Québec métropolitain ouvre à nouveau son chéquier. La Presse a posé quelques questions à son président et cofondateur, Louis Roy.

Q Dans quel secteur Optel Vision évolue-t-elle?

R Notre entreprise est spécialisée dans les systèmes de vision automatisés pour le secteur pharmaceutique. Nos systèmes servent à réduire les risques pour la santé du public associés au mauvais étiquetage, aux erreurs de dosage et aux mélanges de produits.

Q Est-ce que vos activités se concentrent principalement au Canada?

R Non. 90% de notre chiffre d'affaires est réalisé à l'extérieur du pays, dont 40% dans les Amériques. Le reste se divise entre l'Europe (30%) et l'Asie (30%). En tout, nous comptons plus de 180 employés à travers le monde, principalement des programmeurs, des techniciens et des ingénieurs. Entre 125 et 130 travailleurs oeuvrent à Québec.

Q Quels gros projets avez-vous réalisés en 2013?

R Les deux dernières années, nous avons investi 3 millions pour agrandir nos installations. Vingt-cinq mille pieds carrés ont ainsi été ajoutés en 2013. On s'efforce aussi de lancer un nouveau produit chaque année pour se démarquer de la concurrence. En 2013, nous avons introduit sur le marché le TabletProof (tm) 360°, un système qui permet d'inspecter à 360° chaque pilule, comprimé ou capsule avec une vitesse pouvant atteindre jusqu'à 2000 produits par minute. Nous avons aussi consacré 1 million à la formation de la main-d'oeuvre.

Q Qu'avez-vous dans vos cartons pour les prochains mois?

R Quelque 10 millions seront investis dans les 18 prochains mois pour déployer nos équipes locales à travers le monde (notamment au Brésil, en Europe et aux États-Unis). Une nouvelle usine verra aussi le jour en Inde, puisqu'il est difficile de trouver des travailleurs spécialisés à Québec, où le taux de chômage est très bas. On créera en plus un centre européen en Allemagne et on lancera un nouveau produit ce printemps. Quarante nouveaux employés seront embauchés cette année à Québec, comme c'était le cas en 2013. Encore une fois, des programmeurs, des ingénieurs et des techniciens seront demandés, mais aussi des adjoints administratifs. Avec tous ces investissements, nous prévoyons qu'en 2016, Optel Vision comptera au total plus de 400 employés.

Q Votre entreprise a été fondée en 1989. Vingt-cinq ans plus tard, Optel Vision est-elle encore en croissance?

R La croissance est forte! Elle double chaque année. Nos systèmes d'inspection automatisés inspectent actuellement des millions de produits pharmaceutiques, et bientôt ces produits pourront être authentifiés et retracés grâce à nos technologies afin de bloquer les produits contrefaits. Notre chiffre d'affaires dépasse les 25 millions.

Q Quels sont les principaux défis pour Optel Vision?

R Les deux plus grands défis pour cette année et les suivantes seront la formation et le recrutement. En plus de la main-d'oeuvre qui se fait rare à Québec, les candidats parfaitement bilingues sont parfois difficiles à trouver.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer