(San Francisco) YouTube a interdit à la chaîne de télévision ultra conservatrice One America News Network (OAN) de poster de nouvelles vidéos pendant une semaine et lui a retiré sa capacité à dégager des revenus des contenus déjà en ligne, a indiqué le réseau social de Google mardi.

Agence France-Presse

« Après un examen attentif, nous avons retiré une vidéo d’OAN et leur avons donné un avertissement pour avoir enfreint nos règles sur la désinformation en matière de COVID-19, qui interdisent les contenus proclamant qu’il existe un remède garanti », a indiqué Ivy Choi, porte-parole de YouTube.

C’est la première fois que la plateforme, propriété de Google, intervient contre cette antenne, une des petites chaînes pro-Trump qui refusent de reconnaître la victoire de Joe Biden à l’élection présidentielle et alimentent les rumeurs infondées de fraude électorale en faveur du démocrate.

Au bout de trois avertissements – c’est le premier – la chaîne sera supprimée. Elle va aussi devoir prouver qu’elle a réglé les problèmes signalés par la plateforme si elle veut de nouveau pouvoir monétiser ses vidéos.

YouTube a rappelé ses efforts en matière de lutte contre la désinformation liée à la pandémie, avec notamment le retrait de 200 000 vidéos dangereuses ou trompeuses sur le sujet depuis le mois de février.

Le très populaire réseau, dont la fréquentation a encore augmenté à la faveur des mesures de confinement, s’est aussi attaché à mettre en avant les chaînes qui font autorité en matière d’informations – dont OAN ne fait pas partie.

Des dizaines de milliers de partisans de Donald Trump se sont détournés ce mois-ci de la référence conservatrice Fox News pour se réfugier vers les petites antennes d’ultra droite.

Newsmax a ainsi franchi la barre du million de téléspectateurs pour la première fois de son histoire il y a deux semaines.

Le président d’OAN, Charles Herring, a lui affirmé à l’AFP que sa chaîne pointe, depuis plusieurs semaines, parmi les dix meilleures audiences du câble américain, tous programmes confondus.

Plusieurs sénateurs démocrates emmenés par Bob Menendez ont adressé une lettre à YouTube mardi pour demander à ses dirigeants de retirer les vidéos qui propagent de la désinformation sur les élections.