(Londres) La BBC a lancé un plan de départs volontaires dans le but de réaliser 125 millions de livres sterling (213 millions de dollars US) d’économies pour compenser l’impact de la crise du nouveau coronavirus, a annoncé mercredi le groupe audiovisuel public britannique.

Agence France-Presse

Le plan est « un processus nécessaire pour s’assurer que la BBC puisse faire face aux défis d’un environnement des médias qui change vite », selon un porte-parole du groupe.

« L’impact de la pandémie de coronavirus signifie que la BBC a besoin de faire 125 millions de livres d’économies pour l’exercice comptable en cours », qui viennent s’ajouter au plan d’économie déjà prévu, a déclaré le porte-parole.

Le groupe, qui emploie plus 22 000 personnes, n’a pas précisé combien de départs il prévoyait.

La BBC avait annoncé en début d’année un plan de suppression distinct de 450 postes dans ses diverses rédactions, mais ce projet a été suspendu en mars, en raison des besoins pour couvrir la crise du coronavirus. Le groupe n’a pas indiqué s’il comptait le relancer.

L’actuel patron de la BBC, Tony Hall, doit être remplacé en septembre par Tim Davie, jusqu’alors responsable exécutif de BBC Studios, la branche commerciale du groupe.

La BBC tire une grande part de ses ressources de la redevance (154,50 livres sterling, soit 263 millions CAD), payée actuellement par 25,8 millions de foyers, soit 3,6 milliards de livres (6,1 milliards CAD). Mais la redevance doit être supprimée à partir du 1er août pour les plus de 75 ans et des craintes subsistent quant à une volonté du gouvernement de Boris Johnson de réduire son montant ou d’alléger les sanctions en cas de non-paiement.  

Attaquée à droite comme à gauche pour sa couverture dans le contexte électrique du Brexit, la BBC doit également s’adapter aux nouvelles habitudes du public et au succès des plateformes payantes comme Netflix.

À l’automne dernier, un rapport du régulateur britannique de l’audiovisuel, l’OFCOM, l’avait appelée à s’adresser davantage aux jeunes pour éviter de perdre une « génération » entière de contributeurs à la redevance.

En interne, la BBC a également fait face à une fronde sur la question de l’égalité salariale. S’estimant désavantagées par rapport à leurs collègues masculins, plusieurs présentatrices l’ont poursuivie en justice.