(Toronto) Postmedia Network Canada a affiché mercredi une perte du troisième trimestre réduite de moitié par rapport à l’an dernier, même si la croissance observée dans les revenus numériques ont a été partiellement contrebalancée par de nouveaux déclins du côté des publications imprimées.

La Presse canadienne

Le propriétaire du quotidien National Post et d’autres journaux a vu ses revenus totaux atteindre 157,1 millions au cours du trimestre clos le 31 mai. Cette somme comprenait un montant de 32,9 millions tiré des activités numériques de l’éditeur, en hausse de 10,1 % par rapport à la même période l’an dernier.

En comparaison, Postmedia avait réalisé un chiffre d’affaires de 171 millions au troisième trimestre de l’année dernière.

La perte nette de l’entreprise s’est chiffrée à 7,7 millions, soit 8 cents par action, alors qu’elle avait atteint 15,5 millions, ou 17 cents par action, un an plus tôt.

Les revenus publicitaires des publications imprimées ont diminué de 17,6 % à 64,8 millions, alors qu’ils étaient de 78,6 millions au troisième trimestre de 2018. Les revenus des tirages ont reculé de 6,3 % à 51,4 millions, contre ceux de 54,8 millions de l’an dernier.

La perte de l’an dernier comprenait en outre une charge de dépréciation et des frais de restructuration plus élevés, qui avaient été partiellement contrebalancés par un recouvrement d’impôts. Le plus récent trimestre comprenait pour sa part un gain sur instruments financiers dérivés, partiellement contrebalancé par une plus importante perte de devises.