• Accueil > 
  • Affaires > 
  • Médias 
  • Grands Prix du journalisme: La Presse remporte la moitié des prix 
Source ID:c9d7107b2d473f0f8a381a166c95f527; App Source:StoryBuilder

La Presse remporte la moitié des prix au gala des Grands Prix du journalisme

ISABELLE HACHEY / GRAND REPORTAGE /  « La révolution... (PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE)

Agrandir

ISABELLE HACHEY / GRAND REPORTAGE /  « La révolution du Rojava »

PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

La qualité du travail des artisans de La Presse a été honorée, dimanche soir, au gala des Grands Prix du journalisme : le média s'est démarqué en remportant la moitié des prix. Les photographes ont été récompensés dans quatre des sept catégories du prix Antoine-Désilets et les journalistes sont les lauréats de cinq des onze catégories du prix Judith-Jasmin.

Le gala, présenté par la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ), soulignait l'excellence du travail journalistique réalisé en 2018 par les journalistes et photographes d'une dizaine de médias québécois.

« On parle souvent de notre situation difficile, mais il ne faut jamais oublier à quel point il se fait du journalisme de qualité à La Presse et dans tous les médias. Et c'est ce qu'on a célébré, ici, ce soir », a déclaré Éric Trottier, vice-président à l'information et éditeur adjoint de La Presse, au terme du gala célébré au Gesù, à Montréal.

Pour la 43e fois cette année, les meilleures oeuvres journalistiques du Québec étaient récompensées par un prix Judith-Jasmin. Les journalistes de La Presse ont fait très bonne figure, faisant de La Presse le média le plus gratifié, dimanche. Jean-François Tremblay a été récompensé dans la catégorie Sports, Philippe Teisceira-Lessard dans Justice et faits divers, Marie-Eve Fournier dans Affaires et économie, Isabelle Hachey dans Grand reportage et, enfin, François Cardinal dans la catégorie Opinion. Quelque 256 journalistes avaient soumis 427 reportages aux prix Judith-Jasmin cette année, tous médias confondus.

« Dans les cinq cas, on peut voir que ce que La Presse a remporté, ce sont tous des reportages ou des textes de profondeur. C'est du journalisme de terrain, quasiment des enquêtes - mis à part François Cardinal [catégorie Opinion]. Ce qui confirme la stratégie que bien des médias ont prise au cours des dernières années et que La Presse pousse, tout particulièrement. Et ça nous envoie le signal qu'il faut qu'on continue de le faire », a déclaré Éric Trottier. 

Les photographes à l'honneur

De plus, à quatre reprises, l'un des photographes de La Presse s'est vu décerner dimanche soir le prix Antoine-Desilets, qui honore les meilleures photos de presse de la province. Edouard Plante-Fréchette a remporté la catégorie Photoreportage, Patrick Sanfaçon s'est démarqué dans la catégorie Coup d'oeil et Bernard Brault a été doublement récompensé dans les catégories Sports ainsi qu'Arts, culture et art de vivre.

« On est très fiers de ça aussi. Je dis souvent qu'on a la meilleure équipe de photographes au pays, et cette récolte nous le prouve encore une fois », a ajouté M. Trottier, soulignant l'apport essentiel du travail des photographes à la mission journalistique des médias.

Prix du journalisme en loisir, écrit long

Sophie Allard s'est démarquée avec son reportage « Sauvés par le sport », récompensé par le Conseil québécois du loisir. Le reportage véhicule l'espoir de retrouver une vie normale pour d'anciens soldats brisés par la guerre. Alors que les anciens combattants sont nombreux à vivre avec la dépression, le stress post-traumatique et la toxicomanie, ceux rencontrés par la journaliste racontent comment ils ont surmonté leurs blessures grâce à l'entraînement et au sport.

Les sélections 

Onze journalistes de La Presse étaient finalistes dans huit catégories du prix Judith-Jasmin et six photographes étaient en lice pour le prix Antoine-Desilets. La journaliste Isabelle Hachey était aussi finaliste dans la catégorie Arts, culture et art de vivre pour son reportage « Les salades du chef Giovanni Apollo ». La chroniqueuse retraitée de La Presse Michèle Ouimet était finaliste dans Grand reportage pour sa série « Le printemps saoudien ». Dans la catégorie Sports, outre le gagnant Jean-François Tremblay, les deux autres finalistes étaient des équipes de La Presse : Sophie Allard, pour « Le combat d'une vie », et Simon-Olivier Lorange, Gabrielle Duchaine et Olivier Jean pour « La cavale de deux espoirs cubains ». Le reportage de Vincent Brousseau-Pouliot et de Katia Gagnon, « Des investissements qui favorisent le Groupe CH », était aussi en lice dans la catégorie Affaires et économie, dont le prix a été remporté par Marie-Eve Fournier. Du côté de la photographie, Bernard Brault était aussi sélectionné dans la catégorie Portraits et arts. Martin Chamberland et l'ex-photographe de La Presse Ivanoh Demers étaient aussi sélectionnés dans Culture et arts de vivre. Martin Tremblay était aussi en lice dans la catégorie Photoreportage.

Autres médias

Aux prix Judith-Jasmin, Radio-Canada s'est démarquée dans trois catégories : Grand Prix, Médias locaux et régionaux (ex-aequo par Radio-Canada Mauricie-Centre-du-Québec et Radio-Canada Estrie) et Politique. Montreal Gazette a remporté Arts, Culture et Art de vivre. Les journalistes du quotidien Le Devoir ont remporté la catégorie Science, Environnement et Société, ainsi que Enquête, conjointement avec Cogeco Média 98,5. Aux prix Antoine-Désilets, le photographe Renaud Philippe s'est particulièrement illustré avec trois reconnaissances. Il a remporté la catégories Portrait, pour une photo publiée dans The New York Times, Politique, Justice et Société ainsi que Photo de presse de l'année pour des photos publiées dans Le Devoir.




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer