(New York) Disney a annoncé vendredi la cession pour 10,6 milliards de dollars de 21 chaînes sportives régionales héritées du rachat des principaux actifs du groupe Fox et que le géant du divertissement s’était engagé à vendre.

Agence France-Presse

L’acquéreur est le groupe Sinclair, l’un des principaux acteurs de la télévision locale aux États-Unis, qui va prendre possession de stations détenant les droits de diffusion locale de 42 équipes d’une ligue majeure aux États-Unis (NBA, NFL, MLB et NHL).

Selon le communiqué publié vendredi, cet ensemble a enregistré un chiffre d’affaires de 3,8 milliards de dollars en 2018.

Ces chaînes sportives étaient considérées comme un actif de valeur, le sport restant l’un des rares programmes attirant encore les téléspectateurs vers le direct.

« Les habitudes des consommateurs ont évolué », a reconnu Chris Ripley, président de Sinclair, cité dans le communiqué, mais « regarder le sport en direct et les informations demeurent une tradition ancrée dans notre culture. »

Disney, qui est déjà très présent dans le sport télévisé, avait accepté de céder ces chaînes pour obtenir l’accord du ministère américain de la Justice au rachat des principaux actifs du groupe Fox.

Le groupe de Burbank doit encore se défaire de la 22e chaîne du réseau, la plus importante, YES Network, qui couvre la région de New York et possède les droits de diffusion locale des New York Yankees (baseball) et des Brooklyn Nets (basket).

Selon plusieurs médias, cette station devrait être vendue à un consortium comprenant Sinclair mais aussi le club des New York Yankees et le groupe Amazon, pour environ 3,5 milliards de dollars.

Grâce au rachat des principaux actifs de Fox pour 71,3 milliards de dollars, à l’exception notamment de la grande chaîne nationale Fox et de la chaîne d’information Fox News, Disney est devenu le premier groupe de médias et de divertissement au monde.