Source ID:e0f93d2a24f7341291b17976a873cbbd; App Source:StoryBuilder

Querelle Québecor-Bell: «poche», commente le ministre Rodriguez

Pablo Rodriguez... (PHOTO ADRIAN WYLD, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Pablo Rodriguez

PHOTO ADRIAN WYLD, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

(Ottawa) Dans ses habits de ministre du Patrimoine, Pablo Rodriguez se contente de dire que la décision de Québecor de brouiller de sa chaîne spécialisée TVA Sports est du ressort du CRTC. Mais comme amateur de hockey, il trouve la manoeuvre regrettable.

« Sur le fond des choses, vous savez que c'est le CRTC (Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes) qui va prendre des décisions là-dessus, et je pense que ça va se faire de façon assez rapide », a-t-il exposé en point de presse.

« Maintenant, d'un point de vue d'amateur de hockey, ce que je suis et que j'ai toujours été, je trouve ça poche, a lâché M. Rodriguez. Et j'espère qu'on va arriver à une entente rapidement, parce que c'est les séries, les gens veulent les regarder. »

Sa collègue Mélanie Joly, ministre des langues officielles, avait exprimé sa déception peu auparavant lorsqu'elle a fait son arrivée au parlement pour la rencontre hebdomadaire du cabinet.

« Écoutez, le dossier est devant le CRTC, et donc je ne vais pas commenter [...], mais il va de soi que c'est toujours intéressant de pouvoir écouter notre - nos Canadiens en français », a-t-elle offert en mêlée de presse.

Soit, sauf que le Tricolore est éliminé, lui ont fait remarquer les journalistes. « Ben oui, mais là, ils vont toujours un jour (gagner) la Coupe ! Ils vont l'avoir ! », a-t-elle offert alors qu'elle s'éloignait des micros.

Signal brouillé mercredi

Québecor a mis sa menace à exécution et annoncé qu'à compter de mercredi, le signal de sa chaîne spécialisée TVA Sports serait brouillé dès 19 h pour les abonnés des services de télévision de son concurrent, Bell.

La décision entrera en vigueur lors du début de la télédiffusion des matchs des séries éliminatoires de la Ligue nationale de hockey (LNH) dont TVA Sports est le diffuseur exclusif en langue française.

Cela signifie que pour regarder les parties de hockey, les clients francophones de Bell devront s'abonner au diffuseur Sportsnet, propriété de Rogers Media, une chaîne spécialisée payante qui détient les droits exclusifs de diffusion des séries éliminatoires en anglais au Canada.

Ils pourront aussi regarder sur les ondes de la télévision d'État de langue anglaise, la CBC, certains matchs des éliminatoires, notamment ceux impliquant les trois équipes canadiennes, les Maple Leafs de Toronto, les Jets de Winnipeg et les Flames de Calgary.

L'autre option est de quitter Bell pour s'abonner à un autre fournisseur parmi lesquels se trouve notamment Vidéotron, une autre filiale de Québecor.

Lundi, Bell a fait savoir qu'à sa demande, le CRTC avait publié une directive exigeant de Québecor de continuer à offrir la chaîne TVA Sports à Bell Télé et à ses clients.

 - Avec La Presse canadienne




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer