(New York) Le NASDAQ et le S&P 500 ont encore inscrit des records mercredi après une inflation américaine meilleure qu’attendu tandis que le Dow Jones s’est très légèrement replié face à la banque centrale américaine (Fed) qui reste prudente.

L’indice Dow Jones a reculé de 0,09 % à 38 712,21  points. Le NASDAQ, à forte coloration technologique, a grimpé de 1,53 % à 17 608,44 points, signant son 16e record de l’année.  

Le S&P 500 a aussi franchi un sommet – le 28e –, gagnant 0,85 % à 5421,03 points et s’installant au-dessus de la barre de 5400 points pour la première fois.

Les investisseurs ont d’abord célébré la publication d’un indice CPI des prix à la consommation aux États-Unis qui s’est un peu tassé en mai, à la surprise des analystes.  

L’inflation a ralenti à 3,3 % sur un an contre 3,4 % en avril, un soulagement après le rebond du début de l’année.

Sur un mois, les prix sont restés identiques à ceux d’avril, l’évolution de l’indice étant de 0 %, contre +0,3 % le mois précédent.  

« Le rapport de ce matin sur l’inflation était formidable. Les investisseurs ont répondu en envoyant les actions vers la lune et les rendements obligataires en bas de l’échelle », a résumé José Torres, économiste pour Interactive Brokers.

Cet enthousiasme a été un peu freiné en deuxième partie de séance par l’attitude de la Réserve fédérale (Fed) qui a, comme prévu, laissé les taux inchangés à leur niveau élevé mais également réduit ses projections de baisses des taux cette année.

Désormais, les membres de la Fed n’entrevoient plus qu’une seule réduction des taux au jour le jour en 2024.

Le président de la Fed, Jerome Powell, a prévenu qu’il faudrait que les chiffres montrent une baisse de l’inflation pendant plusieurs mois, pour que la réduction des taux soit lancée.

Le dollar, qui s’était bien renforcé avec la chute de l’euro en début de semaine après les élections européennes, cédait une bonne partie du terrain, la perspective d’une baisse des taux cette année se renforçant.

Le billet vert perdait 0,60 % face à l’euro à 1,0806 dollar pour un euro vers 16 h (heure de l’Est).

Sur le marché obligataire, les rendements se sont rétractés, celui à deux ans, le plus sensible à l’évolution des taux au jour le jour de la Fed, tombait à 4,76 % contre 4,83 %, la veille.

Les taux à dix ans, reculaient à 4,32 % contre 4,40 % mardi.

A la cote, Apple a continué d’être la grande vedette du marché, les investisseurs adhérant à l’impact anticipé sur les futures ventes d’iPhone et d’iPad de l’intégration de capacités d’intelligence artificielle (IA) dans ses appareils.

Le groupe à la pomme avait dévoilé lundi Apple Intelligence, sa nouvelle nomenclature d’IA générative qui va équiper désormais ses appareils, de l’iPhone au Mac.

L’action Apple, qui avait déjà gagné 7,26 % mardi, a encore progressé de 2,86 %, s’installant au niveau record de 213,07 dollars le titre.  

Apple est ainsi repassée brièvement devant Microsoft à la première place mondiale en terme de capitalisation boursière avant d’être à nouveau dépassé en séance.

La valorisation boursière d’Apple pesait désormais 3267 milliards de dollars et celle de Microsoft, qui a gagné 1,94 % mercredi, 3,278 milliards.  

Les deux groupes sont talonnés par Nvidia, le spécialiste des puces pour l’IA, qui a encore progressé de 3,55 % mercredi à 125,20 dollars totalisant une capitalisation de 3100 milliards de dollars.

La plateforme d’échanges de cryptomonnaies Coinbase s’est distinguée (+4,41 %) dans le sillage d’une légère remontée des actifs à risque, dont le bitcoin. La vedette des cryptomonnaies prenait 0,85 % à 67 836 dollars.

Le groupe de divertissement Paramount Global, qui détient les chaînes américaines CBS et MTV, a grappillé 0,72 % alors que son actionnaire de contrôle, Shari Redstone via la société National Amusements, a interrompu les négociations de rapprochement avec Skydance Media.

Les parties « n’ont pas pu trouver d’accord mutuellement acceptable », a indiqué National Amusement dans un communiqué transmis à l’AFP.

Le TSX en hausse

L’indice composé S&P/TSX a augmenté de 74,21 points à 21 961,55.

Le dollar canadien s’échangeait à 72,99 cents US, en hausse par rapport à 72,64 cents US mardi.