Parmi les grandes entreprises québécoises en Bourse, lesquelles s’attirent le plus les faveurs des analystes ? La Presse a constitué un « palmarès » en fonction de leurs recommandations.

Publié le 29 mai
Martin Vallières
Martin Vallières La Presse

Les favoris des analystes

PHOTOMONTAGE LA PRESSE

À l’approche de la mi-année en Bourse, La Presse met à jour le palmarès des recommandations d’investissement des analystes parmi les entreprises qui ont leur siège social au Québec et qui ont plus de 500 millions en capitalisation boursière.

Ce palmarès a été constitué en deux segments. Le premier classe les entreprises en fonction des avis d’analystes qui en recommandent l’achat plutôt que la vente ou la conservation en portefeuille. Le second classe les entreprises selon le gain de valeur anticipé de leurs actions d’ici un an. Ce rendement anticipé est calculé en fonction du prix cible moyen d’ici un an attribué à chaque entreprise par les analystes qui les couvrent spécifiquement.

Le Top 5 selon les recommandations d’achat des analystes (en date du 20 mai 2022)

1. BRP

PHOTO DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE

Le Ski-Doo, l’un des produits phares de BRP

Activités : conception et construction de petits véhicules et embarcations de loisirs motorisés

Capitalisation boursière : 7 milliards

Prix récent de l’action : 90 $ (DOO, Toronto)

Recommandations d’analystes : 16 acheter, 0 conserver, 0 vendre

Prix cible moyen (un an) : 136 $

Gain potentiel (sauf dividende) : 46 %

Récents avis d’analystes 

Cameron Doerksen, Financière Banque Nationale (Montréal)

« Je maintiens ma note de surperformance sur les actions de BRP à la suite de ses récents résultats trimestriels et de nouveaux objectifs annuels qui dépassent les attentes. BRP continue de faire face aux défis des chaînes d’approvisionnement, mais je considère que ces défis ainsi que les inquiétudes envers une possible faiblesse du marché [des loisirs motorisés] se reflètent déjà dans le prix des actions. Je suis positif sur les perspectives de BRP pour ces raisons : la demande au détail semble toujours positive, les perspectives de revenus et de bénéfices des prochains trimestres semblent bonnes, la dynamique de lancement de nouveaux produits [dont des motos électriques] favorise la croissance des revenus, et la capacité financière de retourner de l’argent aux actionnaires avec des hausses de dividendes et des rachats d’actions. »

Benoit Poirier, Desjardins Marché des capitaux (Montréal)

« Une fois de plus, BRP a dépassé ses propres attentes en livrant récemment de solides résultats trimestriels malgré les impacts résiduels de la pandémie et les problèmes des chaînes d’approvisionnement. Cette dynamique se poursuit en début d’exercice [de janvier 2022 à janvier 2023] avec une forte demande pour ses produits et de nouveaux projets d’expansion de capacité de production. Entre-temps, BRP continue de gérer prudemment son bilan financier afin de restituer du capital aux actionnaires avec un rachat d’actions et une augmentation du dividende. Je considère que la valorisation des actions de BRP est attrayante au niveau actuel, et je recommande aux investisseurs d’y porter attention avant la mise à jour [à la mi-juin] de son plan d’affaires triennal d’ici 2025. »

2. CGI

PHOTO FRANÇOIS ROY, ARCHIVES LA PRESSE

CGI est le chef de file mondial des services-conseils en informatique de gestion.

Activités : services-conseils en informatique de gestion pour grandes organisations et entreprises

Capitalisation boursière : 25 milliards

Prix récent de l’action : 104 $ (GIB, Toronto)

Recommandations d’analystes : 13 acheter, 0 conserver, 0 vendre

Prix cible moyen (un an) : 124 $

Gain potentiel (sauf dividende) : 19 %

Récents avis d’analystes

Suthan Sukumar, Stifel Nicolaus Canada (Toronto)

« Je maintiens ma recommandation d’achat à la suite de ses récents résultats trimestriels, alors que CGI continue de voir la demande s’intensifier pour la numérisation [des gouvernements et des entreprises]. En tant que chef de file mondial des services-conseils en informatique de gestion, CGI demeure bien positionnée pour profiter de la forte demande de transformation numérique afin de maintenir sa dynamique de croissance et la résilience de ses marges bénéficiaires. Je vois un rapport de risque/rendement attrayant sur les actions de CGI compte tenu de leur valorisation courante, de leur potentiel “défensif” dans le marché actuel, de ses perspectives de croissance des résultats découlant de sa dynamique de croissance organique [activités existantes] et de sa recherche de projets de fusions et acquisitions. »

Richard Tse, Financière Banque Nationale (Toronto)

« Les plus récents résultats trimestriels de CGI ont continué de valider ses objectifs de croissance continue et même accélérée grâce à une combinaison de facteurs de croissance organique [activités existantes] et de projets de fusions et acquisitions (F&A). Sur le plan organique, je considère l’augmentation des effectifs comme un indicateur avancé d’une croissance accélérée. Du côté des F&A, à la suite de récentes discussions avec la direction de CGI, et compte tenu du recul des valorisations boursières, je considère que CGI est en bonne voie de déployer environ 1 milliard vers des F & A d’ici un an. En Bourse, les actions de CGI offrent un rapport risque/rendement attrayant avec des attributs défensifs importants – contrats de clients à long terme, flux de trésorerie récurrents – dans un contexte de tumulte sur les marchés d’investissement. »

3. Savaria

PHOTO PATRICK SANFAÇON, ARCHIVES LA PRESSE

Savaria conçoit et fabrique des équipements pour personnes à mobilité réduite.

Activités : conception et fabrication d’équipements pour personnes à mobilité réduite

Capitalisation boursière : 875 millions

Prix récent de l’action : 13 $ (SIS, Toronto)

Recommandations d’analystes : 9 acheter, 0 conserver, 0 vendre

Prix cible moyen (un an) : 22 $

Gain potentiel (sauf dividende) : 69 %

Récents avis d’analystes

Zachary Evershed, Financière Banque Nationale (Montréal)

« Malgré un début d’année un peu lent en raison des problèmes découlant de la pandémie, la direction de Savaria reste confiante envers ses prévisions antérieures pour un chiffre d’affaires annuel de plus de 775 millions, ce qui implique une croissance de plus de 17 % d’une année à l’autre. Dans ce contexte, j’ai réduit le prix cible de 23 $ à 22 $ par action, mais je réitère la cote de “surperformance de marché”. J’ai confiance en sa capacité à accélérer la sortie de la pandémie tout en protégeant ses marges bénéficiaires grâce au transfert des hausses de coûts vers les clients. De plus, Savaria réalise des avancées stratégiques telles que la nouvelle usine au Mexique et l’intégration de ses récentes acquisitions. »

Frédéric Tremblay, Desjardins Marché des capitaux (Montréal)

« Les actions de Savaria ont baissé de 8 % après que son bénéfice d’exploitation (BAIIA) du premier trimestre a été perçu comme inférieur au consensus, alors qu’il était conforme à mes prévisions. Par conséquent, Savaria est en baisse de 32 % depuis le début de l’année, ce que je considère comme nettement exagéré par rapport à des résultats de premier trimestre qui sont habituellement faibles. De plus, Savaria a fait face à divers vents contraires sans pouvoir encore tirer pleinement profit des récentes initiatives clés de son plan d’affaires. Je m’attends à ce que sa performance s’améliore de manière significative au deuxième trimestre, après un bon départ selon les commentaires des dirigeants et leurs objectifs inchangés pour les résultats à venir. »

4. NanoXplore

PHOTO GETTY IMAGES

NanoXplore est le leader sur le marché du graphène.

Activités : fournisseur de graphène et de matériaux composites pour l’industrie manufacturière

Capitalisation boursière : 520 millions

Prix récent de l’action : 3 $ (GRA, Toronto)

Recommandations d’analystes : 6 acheter, 0 conserver, 0 vendre

Prix cible moyen (un an) : 9 $

Gain potentiel (sauf dividende) : 200 %

Récents avis d’analystes

Rupert Merer, Financière Banque Nationale (Toronto)

« Alors que la demande de graphène augmente, sa commercialisation demeure confrontée à des défis de coûts et de capacité de production en termes de quantité et de qualité disponibles. Or, NanoXplore est le leader de ce marché avec un volume et un coût de production qui rendent le graphène accessible à diverses applications industrielles. Il n’y a actuellement aucun concurrent de son envergure dans le marché du graphène. NanoXplore travaille également avec des clients industriels pour développer des usages du graphène qui pourraient être brevetés. Je maintiens ma cote de surperformance de marché envers NanoXplore, avec un prix cible de 8 $ par action. »

MacMurray Whale, Cormark Securities (Toronto)

« Dans ses derniers résultats trimestriels, NanoXplore affichait une amélioration du BAIIA ajusté [bénéfice d’exploitation] et une augmentation des revenus – de 54 % sur un an – qui ont dépassé mes attentes. Les revenus étaient appuyés par un bon mix de produits livrés et des prix plus élevés auprès des clients, ainsi que l’intégration d’une récente acquisition. Ces améliorations ont aussi motivé une hausse des objectifs de revenus pour 2022 par la direction de NanoXplore. Entre-temps, bien que le rodage de l’installation de graphène à Montréal soit plus long que prévu, les attentes envers une deuxième phase d’expansion de cette usine deviennent plus concrètes. Aussi, le niveau d’activités des clients de NanoXplore augmente, ce qui augure d’une progression continue de ses prochains résultats. »

5. Héroux-Devtek

PHOTO COLLEEN PFEILSCHIEFTER, TIRÉE DU SITE WEB DE L’ENTREPRISE

Héroux-Devtek se spécialise dans la conception et la construction de trains d’atterrissage d’avions.

Activités : conception et construction de trains d’atterrissage d’avions civils et militaires

Capitalisation boursière : 525 millions

Prix récent de l’action : 14 $ (HRX, Toronto)

Recommandations d’analystes : 6 acheter, 0 conserver, 0 vendre

Prix cible moyen (un an) : 24 $

Gain potentiel (sauf dividende) : 71 %

Récents avis d’analystes

Benoit Poirier, Desjardins Marché des capitaux (Montréal)

« Héroux-Devtek a encore annoncé de solides résultats trimestriels malgré des conditions d’exploitation difficiles. Bien que ces problèmes puissent persister à moyen terme, la solide feuille de route de la direction de Héroux-Devtek en stratégie opérationnelle me donne confiance dans sa capacité à bien gérer ce contexte tout en créant de la valeur pour les actionnaires. Alors que des signes encourageants de reprise se confirment dans l’industrie du transport aérien, Héroux-Devtek offre une proposition attrayante pour les investisseurs, avec une valorisation boursière et un bilan financier sain pour profiter d’opportunités de croissance par fusions et acquisitions. »

Cameron Doerksen, Financière Banque Nationale (Montréal)

« Je maintiens une cote de surperformance de marché sur Héroux-Devtek (HRX) à la suite de ses derniers résultats trimestriels légèrement supérieurs à mes attentes. Comme plusieurs entreprises, HRX fait face à certains défis des chaînes d’approvisionnement et à des pressions inflationnistes sur ses coûts, mais ses fondamentaux d’affaires et financiers deviennent aussi plus positifs. Entre autres, HRX a un bon potentiel de croissance dans l’aviation militaire, qui a déjà généré 72 % de ses revenus au dernier exercice. Aussi, ses revenus liés à l’aviation commerciale sont sur le point de rebondir (auprès de Boeing, Airbus, Embraer, Dassault, etc.). Enfin, avec un endettement confortable et quelque 500 millions en liquidités disponibles (au comptant et par ligne de crédit), HRX est bien positionnée pour profiter d’opportunités en fusions et acquisitions. »

Consultez le tableau « Les favoris des analystes selon leurs recommandations »

Les meilleurs gains potentiels

PHOTOMONTAGE LA PRESSE

Quand ils formulent une recommandation d’investissement au sujet d’une entreprise, les analystes financiers établissent aussi un prix cible d’ici un an pour ses actions en Bourse.

Parmi les entreprises qui ont leur siège social au Québec, lesquelles ont le plus fort potentiel de gain d’ici un an, du point de vue des analystes ? La Presse a utilisé la moyenne des prix cibles des analystes pour chaque entreprise, et calculé l’écart avec le cours récent des actions cotées en Bourse. Voici un aperçu des cinq premières entreprises qui n’ont pas été présentées à l’onglet précédent.

Le Top 5 selon le potentiel de gain en Bourse (en date du 20 mai 2022)

1. Lightspeed Commerce

PHOTO FOURNIE PAR L’ENTREPRISE

Lightspeed Commerce se spécialise dans le développement et l’implantation de systèmes informatisés de gestion de points de vente en commerce de détail.

Activités : développement et implantation de systèmes informatisés de gestion de points de vente en commerce de détail

Capitalisation boursière : 4 milliards

Prix récent de l’action : 25 $ (LSPD, Toronto)

Prix cible moyen (un an) : 68 $

Gain potentiel (sauf dividende) : 172 %

Recommandations d’analystes : 12 acheter, 1 conserver, 1 vendre

Récents avis d’analystes

Martin Toner, ATB Capital Markets (Toronto)

« Dans ses derniers résultats trimestriels, Lightspeed a maintenu sa fiche parfaite de dépassement de ses prévisions. Avec une croissance organique [activités existantes] de 48 % des revenus sur un an, Lightspeed est bien positionnée pour atteindre son objectif d’accroître ses revenus de 35 % à 40 % lors de son nouvel exercice 2023. Les éléments fondamentaux de son plan d’affaires et son potentiel de croissance restent solides, dans le marché considérable des PME en commerce de détail qui recherchent une solution logicielle intégrée pour leurs besoins en gestion de points de vente. Lightspeed a une stratégie de croissance soutenable qui deviendra très rentable au fil du temps. »

Thanos Moschopoulos, BMO Capital Markets (Toronto)

« Je maintiens ma cote de surperformance de marché envers Lightspeed après ses derniers résultats trimestriels qui ont démontré la continuité d’une forte croissance organique [activités existantes] en dépit d’un bénéfice d’exploitation (BAIIA) un peu inférieur aux attentes à court terme. Je m’attends à ce que Lightspeed poursuive sa forte croissance, propulsée par la compétitivité de sa plateforme logicielle [de gestion de points de vente] dans le marché des PME qui migrent de systèmes désuets vers des plateformes modernes de type infonuagique comme celle de Lightspeed. Entre-temps, en Bourse, je considère la valorisation de ses actions (LSDP) très attirante par rapport à celles de ses pairs. »

2. Bombardier

PHOTO DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE

Le jet Global 6500 de Bombardier

Activités : conception, construction et entretien de jets privés

Capitalisation boursière : 2,7 milliards

Prix récent de l’action : 1,16 $ (BBD, Toronto)

Prix cible moyen (un an) : 2,30 $

Gain potentiel (sauf dividende) : 98 %

Recommandations d’analystes : 11 acheter, 4 conserver, 2 vendre

Récents avis d’analystes

Cameron Doerksen, Financière Banque Nationale (Montréal)

« Je maintiens ma note de surperformance du marché pour les actions de Bombardier après ses récents résultats trimestriels qui étaient en avance sur les attentes. Ses actions ont été faibles [en Bourse] ces derniers temps, bien que le marché des jets privés soit très favorable, et que Bombardier ait atteint ou dépassé ses objectifs financiers. Pour la suite, tant que le marché des jets privés demeure sain, Bombardier est en bonne voie de rehausser ses marges bénéficiaires et ses flux de trésorerie disponibles au-delà des objectifs énoncés par ses dirigeants. »

Benoit Poirier, Desjardins Marché des capitaux (Montréal)

« Bombardier a annoncé de solides résultats au premier trimestre 2022. Même si son endettement reste élevé, la direction est sur la bonne voie pour réaliser les principaux éléments de son plan d’affaires stratégique afin de rehausser les marges bénéficiaires et les revenus tout en réduisant la dette. Entre-temps, je considère que les prévisions de revenus et de bénéfices en 2022 sont prudentes et susceptibles d’être rehaussées au fur et à mesure des progrès réalisés dans ses initiatives pour améliorer la rentabilité. Je reste optimiste quant aux perspectives à court et à long terme de Bombardier. Je réitère ma recommandation d’achat ainsi que mon prix cible de 3,25 $ par action. »

3. Nuvei

PHOTO FOURNIE PAR L’ENTREPRISE

Nuvei est spécialisée dans les systèmes de paiement en commerce électronique.

Activités : systèmes de paiement en commerce électronique

Capitalisation boursière : 8 milliards

Prix récent de l’action : 60 $ (NVEI, Toronto)

Prix cible moyen (un an) : 108 $

Gain potentiel (sauf dividende) : 80 %

Recommandations d’analystes : 11 acheter, 2 conserver, 0 vendre

Récents avis d’analystes

Andrew Bauch, SMBC Nikko Securities America (New York)

« Les investisseurs ont eu beaucoup à découvrir sur Nuvei ces derniers temps, notamment l’annonce de solides résultats de premier trimestre suivie d’une baisse des prévisions de bénéfices au deuxième trimestre en raison des tumultes dans les taux de change de devises. De plus, la direction de Nuvei a laissé entendre qu’elle envisage une transaction majeure en fusion et acquisition. Elle a aussi souligné le maintien d’une dynamique favorable parmi les éléments clés de son plan d’affaires, comme l’atteinte d’un niveau record de nouveaux clients et la bonne continuité d’une série de projets de développement. Dans ce contexte, j’estime que le rapport risque/rendement de ses actions en Bourse (NVEI) est relativement équilibré. »

Richard Tse, Financière Banque Nationale (Toronto)

« Avec des revenus en hausse de 43 % sur un an, Nuvei a annoncé de solides résultats au premier trimestre par rapport aux attentes des analystes. La surprise était sur le plan des prévisions de deuxième trimestre, qui ont été abaissées sous les attentes en raison des “vents contraires” sur le marché des taux de change de devises. En contrepartie, le maintien des prévisions de résultats pour tout l’exercice 2022 suggère que les activités de Nuvei continuent de prendre de l’ampleur avec une croissance accélérée à taux de change constants. À mon avis, Nuvei demeure un agent perturbateur et à croissance forte dans le marché des paiements électroniques en transformation significative. Je réitère ma cote de surperformance de marché. »

4. Lion Électrique

PHOTO DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE

Des autobus scolaires conçus par Lion Électrique

Activités : conception et construction de camions (poids moyen) et d’autobus scolaires électriques

Capitalisation boursière : 1,3 milliard

Prix récent de l’action : 7 $ (LEV, Toronto)

Prix cible moyen (un an) : 12 $

Gain potentiel (sauf dividende) : 71 %

Recommandations d’analystes : 6 acheter, 3 conserver, 0 vendre

Récents avis d’analystes

Benoit Poirier, Desjardins Marché des capitaux (Montréal)

« Je suis satisfait de la croissance des livraisons de véhicules signalée dans les derniers résultats trimestriels en dépit des perturbations persistantes des chaînes d’approvisionnement. Et malgré le récent ralentissement des nouvelles commandes sur le marché des camions, je continue de croire que les importants projets d’expansion de la capacité de production de Lion Électrique [au Québec et en Illinois] lui seront profitables à long terme. Les gains d’efficacité de fabrication qui devraient être générés par ces projets d’expansion et le succès commercial de Lion dans le marché des autobus scolaires soutiennent mon optimisme envers l’entreprise. »

Rupert Merer, Financière Banque Nationale (Toronto)

« Parce que Lion Électrique investit dans l’augmentation de sa capacité de production au Québec et dans l’Illinois, je me préoccupe moins de ses marges bénéficiaires à court terme, mais plus de sa capacité à augmenter ses ventes et à respecter son carnet de commandes. Entre-temps, la hausse de prix des carburants et l’augmentation du financement gouvernemental aux États-Unis et au Canada pour les véhicules électriques et à zéro émission pourraient générer d’importantes nouvelles commandes cette année. Pour les investisseurs, j’anticipe que les actions de Lion se négocieront à prix d’escompte jusqu’à ce que ses commandes de camions prennent leur élan. Ce qui, selon moi, pourrait se produire lorsqu’elle commencera à produire des véhicules à partir de son usine en Illinois, car Lion pourra bénéficier de l’étiquette “Made in America”. »

5. Osisko (Redevances aurifères)

PHOTO DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE

Osisko gère un portefeuille de parts à redevances dans des sociétés minières de métaux précieux.

Activités : gestion d’un portefeuille de parts à redevances dans des sociétés minières de métaux précieux

Capitalisation boursière : 2,6 milliards

Prix récent de l’action : 14 $ (OR, Toronto)

Prix cible moyen (un an) : 23 $

Gain potentiel (sauf dividende) : 64 %

Recommandations d’analystes : 11 acheter, 1 conserver, 0 vendre

Récents avis d’analystes

Nicolas Dion, Cormark Securities (Toronto)

« Alors que les actions d’Osisko (OR) se négocient à un multiple moindre que ses pairs en redevances minières, et bien inférieur aux grandes sociétés minières, j’y vois un potentiel de revalorisation au fur et à mesure qu’Osisko se recentre entièrement dans les redevances minières, avec la réalisation du financement de sa filiale d’exploitation Osisko Développement. Pour les investisseurs qui recherchent une exposition aux métaux précieux, je continue de recommander les sociétés de redevances minières comme Osisko à la lumière de l’inflation des coûts d’exploitation et d’investissements qui compriment les marges bénéficiaires des sociétés minières ; une compression que ne subissent pas les sociétés de redevances comme Osisko. »

Shane Nagle, Financière Banque Nationale (Toronto)

« Je réitère une cote de surperformance du marché sur Osisko (OR) considérant que son profil de croissance demeure comme une option gratuite sur la valeur courante de ses actions en Bourse. En fait, il faudrait escompter tout le profil de croissance d’Osisko pour obtenir une valorisation boursière qui serait plus en ligne avec sa moyenne historique. Mais avec la progression de sa filiale Osisko Développement, je considère que OR est sur la voie rapide pour devenir une société entièrement de redevances minières. Ça sera favorable à sa revalorisation en Bourse au fur et à mesure que le profil de croissance d’Osisko sera mieux connu et apprécié auprès des investisseurs. »

Consultez le tableau « Les favoris des analystes selon leurs prix cible »