(New York) La Bourse de New York a terminé en ordre dispersé lundi, le NASDAQ et le S&P 500 décrochant au passage des records, à l’entame d’une semaine riche en résultats trimestriels, en rendez-vous économiques et en indicateurs.

Agence France-Presse

Le NASDAQ (+0,87 % à 14 138,78 points) et le S&P 500 (+0,18 % à 4187,62 points) ont atteint de nouveaux sommets.

Le Dow Jones a en revanche cédé 0,18 % à 33 981,57 points.

« L’action du marché boursier a montré que les éléments susceptibles de le faire bouger sont devant nous », observe Art Hogan de National Holdings. « C’était plutôt une journée d’attente. »

Toronto en hausse aussi

La Bourse de Toronto a clôturé sur une légère hausse, lundi, au début d’une semaine qui s’annonce occupée pour les résultats trimestriels d’entreprises. L’indice composé S&P/TSX du parquet torontois a grimpé de 68,34 points pour terminer la séance avec 19 170,56 points.

Sur le marché des devises, le dollar canadien s’est négocié au cours moyen de 80,57 cents US, en hausse par rapport à son cours moyen de 80,07 cents US de vendredi.

À la Bourse des matières premières de New York, le cours du pétrole brut a reculé de 23 cents US à 61,91 $ US le baril, et celui de l’or a gagné 2,30 $ US à 1780,10 $ US l’once. Le prix du cuivre a pour sa part bondi de 10,5 cents US à 4,44 $ US la livre.

Les résultats de la tech attendus

Les géants américains de la tech Alphabet (la maison mère de Google), Amazon, Apple, Facebook et Microsoft doivent faire part de leurs résultats trimestriels dans la semaine.

Boeing, Caterpillar, McDonald’s, Mastercard, Chevron et ExxonMobil publieront aussi leurs chiffres d’affaires et profits dans les prochains jours.

À la clôture de la Bourse, le constructeur de véhicules électriques Tesla a indiqué que son chiffre d’affaires avait décollé de 74 % et que ses profits avaient atteint 438 millions de dollars au premier trimestre. Le titre du groupe reculait néanmoins de 1,74 % dans les échanges électroniques après la fin de séance.

La semaine sera également animée par une réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale mardi et mercredi ainsi que par un discours de Joe Biden mercredi devant le Congrès, où le président américain pourrait détailler son projet de relever l’impôt sur les plus-values mobilières.  

La confiance des consommateurs sera scrutée

Plusieurs indicateurs sont attendus, dont la confiance des consommateurs en avril, la première estimation du PIB américain au premier trimestre ou encore l’inflation PCE et les revenus et dépenses des ménages au mois de mars.

Lundi, des données du département du Commerce ont montré que les commandes de biens durables aux États-Unis étaient reparties à la hausse en mars, après un recul en février, mais la progression a été bien moins forte qu’attendu.

Parmi les valeurs du jour, Proofpoint s’est envolé de plus de 31 %. La société américaine de capital-investissement Thoma Bravo a annoncé lundi son intention de racheter pour 12,3 milliards de dollars cette entreprise californienne spécialisée dans la sécurité informatique.

Apple a annoncé lundi qu’il allait porter à 430 milliards de dollars ses investissements aux États-Unis d’ici à cinq ans, ce qui devrait créer 20 000 emplois supplémentaires. L’action du groupe californien a pris 0,30 %.

Les rendements sur la dette américaine à dix ans montaient un peu (+0,46 %), s’établissant à 1,56 %.