(New York, Toronto) La Bourse de New York s’est reprise jeudi, récupérant une partie des pertes de la veille alors que la poussée spéculative s’est dégonflée.

Agence France-Presse, La Presse Canadienne

Selon des résultats définitifs, l’indice Dow Jones a avancé de 0,99 % à 30 603,36 points. Le NASDAQ, à forte concentration technologique, a progressé de 0,50 % à 13 337,16 points. Le S&P 500 a gagné 0,98 % à 3787,38 points.  

« Le marché a connu un fort rebond après le chaos de mercredi », où Wall Street avait accusé son pire déclin depuis octobre, les trois principaux indices perdant plus de 2 %, a indiqué Quincy Krosby de Prudential.  

En milieu de séance, le Dow Jones et le NASDAQ étaient parvenus à effacer totalement ces pertes, avant de tempérer leur reprise.

« Les restrictions mises en place par les plateformes de courtage utilisées par les investisseurs » amateurs, qui ont bousculé ces derniers jours les hedge funds autour d’actions comme GameStop, « ont aidé à calmer le marché », a ajouté l’analyste.

Les courtiers en ligne américains Robinhood et TD Ameritrade ont limité les échanges des actions GameStop (GME) et AMC notamment mais aussi de Blackberry ou Nokia pour juguler une extrême volatilité autour de ces titres qui font l’objet d’une bataille boursière.

Le gendarme de la Bourse, la SEC, a aussi pris acte de cette « volatilité » et dit « évaluer » la situation.

L’action GME de la chaîne de magasins de jeux video en difficulté est redescendue de 43,18 % à 197,44 dollars après +134 % la veille et +1000 % sur le mois.  

Gamestop repartait à la hausse dans les échanges après clôture alors que Robinhood va réautoriser des transactions limitées sur le titre.

L’indice VIX qui présage de la volatilité est redescendu jeudi autour de 21 % après être monté la veille à 37 %, un plus haut depuis novembre pendant l’incertitude électorale.

« Mercredi, la vente s’est expliquée par le fait que les marchés ont craint que la poursuite d’une telle volatilité ne cause encore plus de dommages à l’ensemble du marché », a affirmé Mme Krosby.

L’argent (le métal), nouvelle cible ?

L’analyste suivait aussi de près le cours de l’argent (+4,42 % à 26,51 dollars, un plus haut en un mois), le métal précieux semblant être la nouvelle cible des investisseurs rebelles coordonnés sur les réseaux sociaux.  

« L’argent était dans leur ligne de mire et le prix de l’argent augmente rapidement et furieusement car il y a un enthousiasme de la part de ces traders », a affirmé l’experte de Prudential.

Les investisseurs ont aussi digéré les chiffres de la croissance américaine qui s’est avérée moins bonne que prévu au 4e trimestre à 4 % en rythme annualisé, contre une prévision de 4,4 % pour les analystes.  

Dans son ensemble, l’année 2020 a accusé la pire contraction annuelle du PIB depuis 1946 à-3,5 %.

Cela a fait écho aux propos du patron de la Fed Jerome Powell, la veille, qui a estimé que le rythme de la reprise s’était « affaibli » ces derniers mois, tout en réitérant les promesses d’une poursuite de la politique monétaire ultra-accommodante.

Parmi les actions du jour, outre GameStop, la plupart des cibles des investisseurs du forum WallStreetBets de la plateforme Reddit étaient en repli après avoir atteint des sommets : Blackberry (-41,59 %), Nokia (-28,17 %), AMC (-56,63 %).

Les bons résultats d’Apple (-3,50 %) et de Facebook (-2,62 %) ont été accueillis de façon mitigée.  

Ceux d’American Airlines en revanche, malgré une perte de 9 milliards de dollars, ont été généreusement salués (+9,30 %), son PDG ayant assuré que 2021 serait « une année de reprise ».

La compagnie semblait aussi être devenue la dernière coqueluche des boursicoteurs du forum WallStreetBets en révolte contre Wall Street à l’instar de GameStop. Au point que le courtier en ligne Robinhood a ajouté le titre AAL à ses restrictions d’échanges.

Parmi les éclaircies, l’action de la société américaine de biotechnologie Novavax a conclu en hausse de 2,16 % et décuplait cette trajectoire dans les échanges électroniques après la clôture. Novavax a annoncé après la fermeture du marché que son futur vaccin était efficace à 89 % contre la COVID-19.

Sur le marché obligataire, le rendement à 10 ans sur les bons du Trésor remontait à 1,0483 % contre 1,0161 % la veille.

Toronto en hausse

L’indice composé S&P/TSX de la Bourse de Toronto a gagné 232,77 points, soit 1,3 %, pour terminer la séance avec 17 657,20 points. Il avait perdu la veille 354,98 points, renversant tous les gains accumulés depuis le début de 2021.

Huit des onze secteurs du parquet torontois ont avancé jeudi, en particulier ceux de la santé, des matériaux, de l’industrie, de la consommation discrétionnaire et de la finance.

Sur le marché des devises, le dollar canadien s’est négocié au cours moyen de 78,06 cents US, en baisse par rapport à son cours moyen de 78,28 cents US de la veille.