(Toronto) La Bourse de Toronto a clôturé en hausse lundi, même si le secteur de l’énergie a perdu des plumes, miné par la possibilité que le projet Keystone XL voie son permis présidentiel révoqué par le futur président américain Joe Biden, plus tard cette semaine.

La Presse Canadienne

L’indice composé S&P/TSX du parquet torontois a avancé de 35,85 points pour terminer la journée avec 17 944,88 points.

Neuf des 11 secteurs du TSX ont avancé, menés par ceux des technologies de l’information et de la santé.

Une augmentation de 5,8 % des actions de BlackBerry a fait grimper le groupe technologique de 1,4 %.

Le secteur de la santé a progressé de 1,3 %, soutenu notamment par le titre du producteur de cannabis Aphria, qui a pris 3,8 %.

Les secteurs de la finance et des matériaux ont aussi avancé.

Les intentions du président désigné Joe Biden quant au permis de Keystone XL, détaillées dans des documents de transition consultés par La Presse Canadienne, suggèrent qu’il envisage de signer un décret dès le jour de son inauguration pour annuler le permis délivré en 2019 par son prédécesseur Donald Trump.

« Cela ne devrait vraiment pas être une énorme surprise », a observé Mike Archibald, vice-président et gestionnaire de portefeuille chez Placements AGF.

« Il y avait eu des discussions sur le fait que cela se produirait probablement à un moment donné au cours des six premiers mois de son administration, même si je dirais que cela sembler survenir un peu plus tôt que plusieurs ne l’avaient prévu. »

Les marchés boursiers américains étaient fermés lundi pour le congé du jour de Martin Luther King Jr.

Sur le marché des devises, le dollar canadien s’est négocié au cours moyen de 78,36 cents US, en baisse par rapport à son cours moyen de 78,57 cents US de vendredi.

Le cours du pétrole brut perdait 12 cents US à 52,24 $ US le baril, tandis que celui de l’or grimpait de 6,90 $ US à 1836,80 $ US l’once. Le prix du cuivre avançait de 0,75 cent US à 3,61 $ US la livre.