(Tokyo) La Bourse de Tokyo était robuste mardi en début de séance, à rebours des autres places financières mondiales la veille, continuant de profiter notamment de la baisse du yen par rapport au dollar, favorable aux exportateurs japonais.

Agence France-Presse

L’indice vedette Nikkei, qui avait déjà gagné 2 % lundi, bondissait de 4,57 % à 17 659,45 points en matinée, tandis que l’indice élargi Topix prenait 2,7 % à 1326,86 points.  

« Le dollar est vraiment fort à présent » par rapport au yen, commentait Seiichi Suzuki, analyste du Tokai Tokyo Research Institute, alors que le billet vert avait flirté avec la barre psychologique des 100 yens il y a seulement une dizaine de jours.

Les investisseurs à Tokyo étaient aussi encouragés par les opérations quotidiennes de la Banque du Japon (BoJ), qui rachète massivement des fonds négociés en Bourse (ETF) pour soutenir le marché, a relevé M. Suzuki.

Les autres marchés mondiaux étaient pourtant restés insensibles la veille à une nouvelle série de mesures de la Réserve fédérale américaine (Fed), déprimés face à l’ampleur encore inconnue de la débâcle économique mondiale provoquée par la pandémie de coronavirus, qui continue de progresser.

Du côté des valeurs

Les investisseurs continuaient de se ruer sur l’action SoftBank Group (+18,38 % à 3773 yens). Le groupe envisage de céder des parts dans le géant chinois du commerce en ligne Alibaba pour 14 milliards de dollars, selon l’agence d’informations financières Bloomberg citant des sources proches du dossier.

Ce projet s’inscrirait dans le cadre d’un plan massif de cession d’actifs annoncé lundi par le groupe, parallèlement à un colossal programme de rachat de ses propres actions. Ces annonces avaient déjà fait décoller le titre de 18,6 % lundi à la clôture, alors qu’il avait sombré la semaine dernière sur fond d’inquiétudes croissantes sur la lourde dette du groupe et ses investissements en souffrance.

Du côté des devises et du pétrole

Le dollar s’échangeait pour 110,72 yens vers 0 h 40 GMT, contre 110,20 yens la veille après la clôture de la Bourse de Tokyo, point de repère des investisseurs nippons.

L’euro grimpait encore plus nettement face à la monnaie japonaise, à raison d’un euro pour 119,25 yens, contre 118,24 yens la veille.

La monnaie européenne, qui s’était déjà appréciée la veille face au dollar après les nouvelles mesures de la Fed, valait 1,0776 dollar vers 0 h 40 GMT, contre 1,0743 dollar lundi à 19 h GMT.

Les cours du pétrole continuaient de progresser mardi en Asie, dans la foulée de leurs gains lundi en fin de séance après les annonces de la Fed. Vers 0 h 30 GMT le baril de brut américain WTI gagnait 2,95 % à 24,05 dollars tandis que le baril de Brent de la mer du Nord prenait 2 % à 27,57 dollars.