Chaque dimanche, nous braquons les projecteurs sur des éléments de l’actualité financière et boursière qui peuvent être utiles à l’investisseur, mais qui pourraient être passés sous le radar.

Richard Dufour Richard Dufour
La Presse

Un appel à la prudence bien senti avec l’action de CAE est lancé par un analyste.

« Le risque lié à ce titre est élevé et augmente alors que le cours boursier continue de devancer la croissance des profits par une bonne marge », souligne Ben Cherniavsky, de la firme Raymond James, dans une note envoyée à ses clients en début de semaine.

« Bien que le multiple cours-bénéfices actuel de 30x soit sans précédent, il n’y a – en théorie – pas de limite au niveau qu’il peut atteindre (en particulier de nos jours !). Plus ce multiple augmentera, plus il chutera lorsque la situation finira par changer. »

L’analyste ajoute que la « réévaluation » du titre survient à un moment où les flux de trésorerie libres sont négatifs et que le niveau d’endettement augmente. « J’en conclus que la disposition des investisseurs à payer une prime aussi élevée est liée à l’enthousiasme entourant la formation de pilotes plutôt qu’à la performance des activités. »

***

Les investisseurs font preuve de beaucoup trop d’enthousiasme envers le producteur d’énergie propre Innergex, selon le gestionnaire de portefeuille Charles Marleau, de la firme Gestion Palos. Bien qu’il « apprécie » l’entente stratégique signée avec Hydro-Québec, il estime préférable d’encaisser ses profits et d’attendre une normalisation du bénéfice d’exploitation avant d’acheter le titre. « Développer des projets d’énergie renouvelable est un long processus et déployer des capitaux nécessite du temps. Ça ne se produit pas en une journée, surtout que la croissance attendue doit survenir dans des endroits où l’entreprise n’a encore jamais eu d’activités », souligne-t-il dans sa lettre financière.

***

Le début d’une nouvelle décennie permet de regarder au-delà du bruit quotidien, soutient le gestionnaire de portefeuille Markus Koebler, dans la plus récente lettre financière d’Eterna Groupe financier. Chaque jour, souligne-t-il, 325 000 personnes accèdent pour la première fois à l’électricité, plus de 200 000 personnes reçoivent l’eau courante et 650 000 obtiennent accès à l’internet.

Le progrès et la plupart des choses positives (réduction de la pauvreté et des maladies, hausse de la productivité ou des marges de profits, etc.) se produisent progressivement, précise-t-il. « La façon la plus lucrative de participer aux avancées est de détenir des actions de sociétés de qualité pendant de longues périodes. »

***

Canaccord a retiré vendredi sa recommandation d’achat sur l’ex-Industrielle Alliance (iA Groupe financier) après avoir pris connaissance de la mise à jour des prévisions de la direction pour les mois à venir.

***

La Bourse de Toronto, le NASDAQ et la Bourse de New York resteront fermés lundi. C’est le congé annuel du jour de la Famille dans certaines provinces du Canada et un jour férié aux États-Unis en l’honneur des présidents américains.

***

Les titres québécois de TFI (ex-TransForce), Pages Jaunes, Couche-Tard, BRP, Innergex et Boralex ont atteint cette semaine un autre sommet de la dernière année en Bourse. À l’opposé, Mediagrif, Lassonde, D-Box et Neptune ont touché un nouveau plancher des 52 dernières semaines.

***

Le gestionnaire d’actifs Medici, de Saint-Bruno-de-Montarville, a lancé cette semaine un outil (CompaRendement) permettant à un investisseur de calculer l’écart entre la valeur d’un portefeuille et celle qu’il aurait s’il avait investi les mêmes sommes dans les FNB reflétant la performance des principaux indices nord-américains. L’outil est offert sur le site de Medici.