(Ottawa) Le déficit commercial du pays s’est rétréci pour atteindre 370 millions en décembre, comparativement 1,2 milliard en novembre, en partie grâce à une augmentation des exportations de pétrole brut.

La Presse canadienne

Les économistes s’attendaient en moyenne à un déficit de 610 millions, selon la société de données sur les marchés financiers Refinitiv.

Les exportations ont augmenté de 1,9 % en décembre pour atteindre 49,3 milliards. En excluant les produits énergétiques, elles ont augmenté de 0,3 %.

Les exportations d’énergie ont augmenté de 9,5 % en décembre, entraînées par une hausse de 18,0 % des exportations de pétrole brut, qui ont rebondi après une baisse en novembre en raison d’une rupture du pipeline Keystone dans le Dakota du Nord.

Les importations totales ont augmenté de 0,2 % en décembre pour atteindre 49,7 milliards.

Pour l’année entière, le déficit commercial a totalisé 18,3 milliards en 2019, le plus petit déficit depuis 2014, lorsque le dernier excédent annuel a été enregistré.