(New York, Toronto) La Bourse de New York a clôturé en hausse jeudi une séance raccourcie et plutôt calme à la veille de Noël, les investisseurs gardant un œil sur le sort du plan de soutien à l’économie américaine.

Agence France-Presse, La Presse Canadienne

L’indice des valeurs vedettes, le Dow Jones Industrial Average, est monté de 0,23 % à 30 199,87 points.

Le NASDAQ, à forte coloration technologique, a gagné 0,26 % à 12 804,73 points et l’indice élargi S&P 500 s’est apprécié de 0,35 % à 3703,06 points.

Le principal indice boursier du Canada a de son côté clôturé en territoire positif. L’indice composite S&P/TSX a terminé en hausse de 30,31 points, à 17 623,88.

Le dollar canadien se situait à 77,91 cents US, en progression par rapport à 77,78 cents US mercredi.

Ces hausses ont eu lieu « malgré les incertitudes autour du plan de relance et du projet de loi de finances, passés en début de semaine par le Congrès, alors que le président Trump a menacé de mettre son veto à ces mesures », indiquent les analystes de Charles Schwab.

Les élus républicains de la Chambre des représentants ont bloqué jeudi matin une proposition des démocrates d’augmenter de 600 à 2000 dollars le montant des chèques à envoyer aux Américains les plus vulnérables dans le cadre du nouveau plan de relance.

Le président américain sortant Donald Trump avait lui-même exprimé son mécontentement face au compromis atteint en début de semaine au Congrès après des mois d’âpres négociations et prévoyant quelque 900 milliards de dollars au total.  

M. Trump avait qualifié le plan de « honte » et appelé à réviser à la hausse le montant des versements directs aux Américains.

En cas de veto présidentiel, le Congrès pourrait toutefois faire passer le texte en l’adoptant à nouveau à une écrasante majorité.

Les acteurs du marché ont également pris connaissance de l’accord historique annoncé jeudi par l’Union européenne et le Royaume-Uni sur leur future relation commerciale, qui leur permettra d’éviter in extremis une absence de compromis dévastatrice pour leurs économies en fin d’année.

Wall Street sera fermée vendredi, jour de Noël, et rouvrira lundi matin.

Parmi les valeurs du jour, Alibaba a plongé d’un peu plus de 13 %. Le géant chinois du commerce en ligne fait l’objet d’une enquête du gouvernement chinois pour « suspicion de pratiques monopolistiques. »

Square, la société de services de paiements fondée et dirigée par le patron de Twitter Jack Dorsey, a perdu 1,04 %. Selon Bloomberg News, l’entreprise souhaite racheter Tidal, le service de streaming musical dont le premier actionnaire est la vedette du rap Jay-Z.

Le fabricant de camions électriques et à hydrogène Nikola a chuté de près de 9 % après avoir annoncé mercredi l’annulation de son partenariat avec le spécialiste de la collecte et du recyclage de déchets Republic Services pour fabriquer un camion à ordures électrique. Il s’agit d’un nouveau coup dur pour Nikola, qui a vu General Motors renoncer à devenir un de ses actionnaires le mois dernier. Le groupe est aussi visé par plusieurs enquêtes pour escroquerie.