(New York) Les actions de Twitter ont enflé à la Bourse de New York mercredi à un plus haut niveau depuis six ans, après une note d’analystes promettant de beaux jours de revenus publicitaires au réseau social en 2021.

Agence France-Presse

À la clôture, le titre Twitter a terminé en hausse de 2,29 % à Wall Street à 54,03 dollars après avoir affiché +6 % à l’ouverture.

Une note d’analystes de la banque JPMorgan a sélectionné Twitter comme une de « ses actions de choix » de l’année 2021, prévoyant une accélération du marché publicitaire en ligne. Selon eux, le réseau social dirigé par Jack Dorsey devrait en être le plus grand bénéficiaire.

La note de la banque a fait passer son objectif de prix pour le titre de Twitter de 52 dollars à 65 dollars, faisant bondir le titre.

Avec la croissance renouvelée de l’industrie de la communication numérique l’année prochaine, Twitter « affichera le plus grand rebond publicitaire, vu son sévère déclin avec la pandémie », écrivent les analystes de JPMorgan, pointant comme un atout « la technologie publicitaire repensée » du groupe et prévoyant une hausse des annonceurs.

Selon eux, le titre a davantage d’attrait que ceux des réseaux rivaux Pinterest et Snapchat qui ont crû plus rapidement dernièrement.

Il y a moins de deux mois, début novembre, l’action Twitter s’était écroulée en dessous des 40 dollars après que le groupe eut annoncé une croissance ralentie du nombre de ses usagers quotidiens. Mercredi, le titre était donc en hausse de 40 % depuis novembre.

Ce nombre d’usagers dits « monétisables », qui reflète le volume d’utilisateurs pouvant être exposés à de la publicité sur le site et l’application du réseau social, s’était établi à 187 millions de personnes au 3e trimestre, en hausse de 1 million, mais moins que les attentes.

Le groupe avait néanmoins enregistré un bénéfice net de 28,7 millions de dollars, supérieur aux prévisions. Ses recettes publicitaires, qui sont sa principale source de revenus, avaient augmenté de plus de 15 % en rythme annuel.