(Tokyo) Les grandes Bourses asiatiques ont terminé en baisse lundi, alors que les prises de bénéfices et les inquiétudes liées à un possible regain de tensions entre la Chine et les États-Unis pesaient sur les marchés.

Agence France-Presse

Sur les places chinoises, le moral des investisseurs était plombé par les relations sino-américaines, alors que les États-Unis envisagent de nouvelles sanctions contre des responsables chinois accusés d’avoir oeuvré à la disqualification d’opposants élus à Hong Kong.

La perspective d’un refroidissement entre les deux géants a ainsi éclipsé la nouvelle d’un excédent commercial record de la Chine en novembre, selon des chiffres publiés lundi, avec un bond de 21,1 % des exportations.

À Hong Kong, l’indice Hang Seng a chuté de 1,23 % à 26 506,85 points.

L’indice composite de Shanghai a lâché 0,81 % à 3416,60 points et celui de Shenzhen a régressé de 0,3 % à 2294,91 points.

À Tokyo, l’indice vedette Nikkei a perdu 0,76 % à 26 547,44 points tandis que l’indice élargi Topix a abandonné 0,86 % à 1760,75 points.

Les investisseurs de la place japonaise, notamment ceux qui depuis l’étranger avaient réalisé des investissements conséquents dans les valeurs nippones en novembre, « ont préféré prendre des bénéfices », a noté Mamoru Shimode de Resona Asset Management, cité par Bloomberg.

« L’environnement à long terme reste cependant favorable à l’investissement », a ajouté le stratégiste, étant donné les attentes de reprise économique et d’un soutien économique et monétaire continu du gouvernement nippon et de la Banque du Japon.

Le gouvernement du premier ministre nippon Yoshihide Suga devrait révéler mardi les détails d’un nouveau plan de relance économique, alors que la pandémie continue d’empirer au Japon, avec un nombre record de nouveaux cas de COVID-19 recensés à Tokyo samedi.

Aux États-Unis, les négociations sur des mesures d’aide à l’économie semblaient par ailleurs progresser, et la présidente démocrate de la Chambre des représentants Nancy Pelosi a parlé d’« un élan » dans les discussions, évoquant un possible vote d’ici Noël.

Du côté des valeurs

PERSPECTIVES « STABLES » POUR TOYOTA ET HONDA : l’agence de notation Fitch a relevé vendredi les perspectives du numéro un de l’automobile japonais Toyota (+0,32 % à 7204 yens) et de son concurrent Honda (-0,38 % à 3118 yens) de « négatives » à « stables », tout en confirmant ses notes de « A “ » pour Toyota et « A » pour Honda.

Du côté des devises et du pétrole

Le dollar progressait légèrement face au yen, à 104,27 yens vers 4 h 10 contre 104,17 yens vendredi à 16 h.

L’euro reculait en revanche vis-à-vis de la monnaie japonaise, se négociant pour 126,01 yens contre 126,26 yens en fin de semaine dernière.

La monnaie européenne valait par ailleurs 1,2085 dollar, contre 1,2121 dollar vendredi.

Les cours du pétrole régressaient, après avoir fini vendredi au plus haut en neuf mois, portés par l’accord trouvé la veille par les principaux pays producteurs sur une augmentation graduelle de leur production d’or noir à partir de janvier.

Vers 4 h, le prix du baril de brut américain WTI lâchait 1,53 % à 45,55 dollars et celui du baril de Brent reculait de 1,36 % à 48,58 dollars.