(New York, Toronto) La Bourse de New York, qui avait débuté la séance hésitante, est parvenue vendredi à conclure la semaine dans le vert pour la première fois en trois semaines, tirée par un retour des grands noms de la technologie.

Agence France-Presse, La Presse canadienne

Le Dow Jones Industrial Average (DJIA) a pris 1,34 % à 27 173,96 points. Le NASDAQ, à forte coloration technologique, a avancé de 2,26 % à 10 913,56 points et l’indice élargi S&P 500 a gagné 1,60 % à 3298,48 points.  

La Bourse de Toronto a quant à elle clôturé en hausse, vendredi, soutenue en particulier par le secteur des technologies de l’information et celui des services aux collectivités.

L’indice composé S&P/TSX du parquet torontois a gagné 153,09 points pour terminer la séance avec 16 065,35 points.

Sur le marché des devises, le dollar canadien s’est négocié au cours moyen de 74,65 cents US, en baisse par rapport à son cours moyen de 74,77 cents US de la veille.

La veille, Wall Street avait timidement terminé en hausse. Le DJIA avait avancé de 0,20 % et le NASDAQ de 0,37 %.

« Le marché qui était sous pression depuis un certain temps a été animé par la recherche de bonnes affaires vendredi », a expliqué Art Hogan de National Holding Corporation.

Les actions ont terminé « en hausse, soutenues par le secteur de la technologie qui a tempéré les récents vents contraires », ont souligné les analystes de Wells Fargo. « Mais les inquiétudes vis-à-vis de la résurgence de cas de coronavirus », notamment en Europe, « assombrissent toujours le marché », ont-ils poursuivi.  

De plus, les perspectives d’un accord entre démocrates et républicains aux États-Unis pour un nouveau plan de relance budgétaire « demeurent faibles », ont-ils averti.

Malgré ces inquiétudes, l’allant de Wall Street, confirmé en deuxième partie de séance, a reflété aussi le fait que quasiment « tout le mois de septembre a été en baisse, effaçant beaucoup des excès » accumulés depuis le rebond entamé en mars, a affirmé Adam Sarhan de 50 Park Investment. Cet analyste estime que le marché devrait poursuivre sur sa lancée positive en approchant la fin du trimestre.

La progression des titres Apple (+3,75 %), Amazon (+2,49 %), Facebook (+2,12 %), Microsoft (+2,28 %) et Tesla (+5,04 %) a permis au NASDAQ de conclure la semaine sur des gains solides.

Les actions des sociétés qui ont le vent en poupe avec la distanciation sociale ont aussi bondi comme Zoom (téléconférence), de 6,78 %, ou encore le fabricant de vélos d’appartement connectés, Peloton (+10,35 %).

Boeing a été dopé (+6,85 % à 156,05 dollars) par la nouvelle d’une possible remise en service en Europe « d’ici la fin de l’année » du Boeing 737 MAX, cloué au sol depuis mars 2019 après deux accidents meurtriers.

Les titres des croisiéristes, sous l’eau depuis l’apparition de l’épidémie, ont relevé la tête, aidés par des recommandations d’analystes. Carnival a gagné 9,7 %, Norwegian Cruise Line 13,7 % et Royal Caribbean 7,7 %.

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur la dette américaine baissait à 0,6544 %, contre 0,6659 % jeudi soir.