(New York) Les principaux indices de la Bourse de New York, tout comme leur vis-à-vis canadien, ont terminé à des niveaux inédits vendredi, emportés par un regain d’optimisme sur un accord commercial entre Washington et Pékin.

Agence France-Presse et La Presse canadienne

Le Dow Jones, l’indice vedette de Wall Street, a gagné 0,80 % pour terminer à 28 004,89 points.

En hausse de 1,2 % sur la semaine, il enregistre sa quatrième progression hebdomadaire consécutive.  

Le NASDAQ, à forte coloration technologique, s’est apprécié de 0,73 %, à 8540,83 points, et l’indice élargi S&P 500 de 0,77 % à 3120,46 points.

Le NASDAQ a gagné 0,8 % sur la semaine, grimpant pour la septième semaine de suite tandis que le S&P 500 a enregistré une progression hebdomadaire de 0,9 %, affichant une hausse pour la sixième semaine consécutive.

Toronto clôture au-dessus de 17 000 points

Journée de première à Toronto alors que l’indice composé S&P/TSX de la Bourse de Toronto a progressé de 56,29 points pour clôturer la séance avec 17 028,47 points. C’était la première fois que l’indice phare terminait une journée au-dessus de la barre des 17 000 points.

Après plusieurs séances sans élan, les indices sont repartis de l’avant vendredi après des commentaires encourageants du conseiller économique de la Maison-Blanche, Larry Kudlow, qui a affirmé jeudi soir que les discussions en étaient aux dernières finitions.  

Il a laissé entendre vendredi qu’un accord commercial entre les deux premières puissances économiques mondiales pourrait être signé par des ministres alors que Donald Trump avait évoqué jusqu’ici une signature avec son homologue chinois.

« Il y a pourtant beaucoup d’allers-retours sur le sujet et il y a encore quelques jours, il semblait que le ton des négociations était plutôt négatif », a souligné Bill Lynch, de Hinsdale Associates.

« Mais en l’absence de nouvelles économiques significatives, ou de résultats d’entreprises importants, le marché a surtout réagi positivement au fait qu’on semble se rapprocher d’un accord commercial », a-t-il ajouté.

Pour l’heure, les deux parties peinent encore à se mettre d’accord sur la levée des droits de douane supplémentaires imposés par Washington sur des centaines de milliards de dollars d’importations en provenance de Chine.

Pékin exige leur suppression comme condition à la signature d’un traité, la guerre tarifaire affectant de plus en plus durement l’économie du géant asiatique.

Google et Oracle à la Cour suprême

À l’unisson derrière l’hôte de la Maison-Blanche, le ministre du Commerce Wilbur Ross a souligné vendredi que Washington n’avait pas donné son accord à la suppression de ces surtaxes douanières.

Les titres des multinationales particulièrement sensibles aux soubresauts des discussions sino-américaines en ont profité : Caterpillar a gagné 1,33 %, Boeing 1,10 % et Apple 1,19 %.

Les indicateurs du jour sur la santé de l’économie américaine étaient en demi-teinte.  

Les ventes au détail aux États-Unis ont augmenté de 0,3 % au mois d’octobre après le recul surprise du mois précédent, ce qui est un peu au-dessus des prévisions des analystes.  

Le rythme de progression de l’activité manufacturière dans la région de New York s’est ralenti quelque peu en novembre après un rebond surprise le mois précédent.

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur la dette américaine remontait à 1,833 % vers 16 h 35 contre 1,819 % la veille à la clôture.

La chaîne de magasin JCPenney a bondi de 6,4 % après avoir fait part de pertes trimestrielles moins importantes que prévu, et avoir relevé certaines de ses prévisions financières pour l’année.

Amazon a reculé de 0,9 %. Le groupe a contesté jeudi soir l’attribution par le Pentagone à Microsoft (+1,3 %) d’un mégacontrat de stockage de données en ligne (cloud) de 10 milliards de dollars, pour lequel le géant du commerce en ligne et leader du marché était considéré comme favori.

Twitter, qui va exempter les bonnes causes comme la défense de l’environnement ou la promotion de l’égalité sociale, de son interdiction de passer des publicités politiques sur le réseau, s’est apprécié de 1,25 %.

Alphabet, la maison mère de Google, a gagné 1,8 % et Oracle 0,6 %. La Cour suprême des États-Unis a annoncé vendredi qu’elle allait se saisir de l’affaire de droits d’auteur autour du langage de programmation Java qui opposent depuis des années les deux entreprises. Sa décision pourrait avoir des répercussions pour tout le secteur des logiciels.

Sur le marché des devises, le dollar canadien s’est négocié au cours moyen de 75,58 cents US, en hausse par rapport à son cours moyen de 75,43 cents US de la veille.

À la Bourse des matières premières de New York, le cours du pétrole brut a gagné 95 cents US à 57,72 $ US le baril, tandis que celui de l’or a reculé de 4,90 $ US à 1468,50 $ US l’once. Le prix du cuivre s’est pour sa part apprécié de 1,65 cent US à 2,64 $ US la livre.