(New York) La Bourse de New York a terminé en légère hausse mardi, la montée de Facebook permettant au NASDAQ de grappiller un nouveau record dans un marché plutôt sur la réserve en attendant de nouvelles informations sur le commerce.  

Agence France-Presse et La Presse Canadienne

L’indice vedette de Wall Street, le Dow Jones, a fini au même niveau que la veille, à 27 691,49 points.  

Le NASDAQ, à forte coloration technologique, s’est apprécié de 0,26 % à 8486,09 points et l’indice élargi S&P 500, qui représente les 500 plus grandes entreprises cotées à Wall Street, de 0,16 % à 3091,84 points.  

Le NASDAQ a notamment bénéficié de la progression de 2,56 % de Facebook, qui a lancé mardi aux États-Unis son service de paiement « Facebook Pay ». Construit sur des fonctionnalités déjà existantes sur ses différentes applications, il doit permettre de payer pour des produits directement sur Facebook ou sur Instagram, mais aussi d’envoyer de l’argent à ses amis via Messenger.

Les échanges sont par ailleurs restés dans une fourchette limitée à la Bourse new-yorkaise. Les investisseurs étaient dans l’attente d’un discours sur l’économie du président américain Donald Trump, qui n’a finalement pas donné beaucoup de détails sur le front commercial.  

PHOTO TOM BRENNER, REUTERS

Donald Trump, lors de son discours devant le club économique de New York

Le président américain a surtout loué la bonne santé économique des États-Unis sans apporter d’éléments nouveaux sur l’avancée des négociations avec la Chine et sans dévoiler sa décision sur l’imposition éventuelle de droits de douane dans le secteur automobile qui doit intervenir cette semaine.

Les investisseurs restent aussi en retrait en attendant les auditions mercredi et jeudi devant des commissions parlementaires du président de la banque centrale américaine, Jerome Powell.

« Nous sommes dans une période où nous devons désormais attendre décembre pour connaître les prochaines décisions de la Réserve fédérale », a souligné Sam Stovall de CFRA. « Nous attendons également de savoir si on va avoir un accord commercial (avec la Chine) et on doit maintenant attendre janvier pour se faire une meilleure idée de la santé des profits des entreprises sur l’ensemble de l’année », a-t-il ajouté.  

« Pour le moment les investisseurs espèrent toujours que le S&P 500 et le Dow Jones atteindront de nouveaux records d’ici la fin de l’année tout en se demandant quand exactement les indices feront une pause pour digérer cette progression », a observé le spécialiste.  

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur la dette américaine se repliait légèrement et évoluait à 1,916 % contre 1,942 % vendredi à la clôture, le marché obligataire étant resté fermé lundi à l’occasion de la journée des Anciens combattants.

Lancement de Disney+

Le géant du divertissement Disney a pris 1,35 % au jour du lancement de son service de streaming, Disney+.  

La nouvelle plateforme de vidéo à la demande a connu des ratés techniques pour son lancement mardi mais le groupe a imputé ces problèmes à une demande plus forte que prévu.  

Disney+ va entrer en concurrence avec les plateformes de Netflix (-0,74 %), d’Amazon (+0,36 %) ou d’Apple (-0,09 %).  

Le géant de l’agroalimentaire Tyson Foods (+7,43 %) a dévoilé des chiffres trimestriels inférieurs aux attentes en raison notamment de la fermeture d’un abattoir au Kansas suite à un incendie. Mais le patron du groupe a aussi assuré lors d’une conférence téléphonique être optimiste pour les prochaines trimestres avec des exportations en hausse vers le Mexique, le Japon et la Chine.  

Le groupe de médias CBS a reculé de 3,62 % après avoir fait part d’un chiffre d’affaires en hausse de 1 % à 3,30 milliards de dollars, mais inférieur aux prévisions.

Record à Toronto aussi

La Bourse de Toronto a clôturé mardi au plus haut niveau de son histoire, même si les marchés américains ont connu une séance relativement stable en l’absence de nouveau développement dans les négociations commerciales entre les États-Unis et la Chine.

L’indice composé S&P/TSX du parquet torontois a gagné 26,55 points pour terminer la journée avec 16 909,38 points — surpassant du coup le record de fermeture atteint à la fin septembre. En outre, l’indice de référence ne se trouve plus qu’à moins de 50 points de son record intraséance.

Cinq des onze principaux secteurs du TSX ont avancé mardi, celui des matériaux en tête avec un gain de 0,68 %. Il était suivi par le groupe des télécommunications, qui a progressé de 0,30 %.

Les gains du parquet ont cependant été limités par d’autres secteurs, notamment ceux de l’énergie et de la santé, qui ont perdu 0,94 % et 0,84 % respectivement.

Sur le marché des devises, le dollar canadien s’est négocié au cours moyen de 75,60 cents US, en baisse par rapport à son cours moyen de 75,63 cents US de vendredi. La Banque du Canada, qui fournit les données sur le dollar canadien, était fermée lundi à l’occasion du jour du Souvenir­.

À la Bourse des matières premières de New York, le cours du pétrole brut a cédé 6 cents US à 56,80 $ US le baril, tandis que celui de l’or a perdu 3,40 $ US à 1453,70 $ US l’once. Le prix de cuivre s’est pour sa part déprécié de 1,85 cent US à 2,65 $ US la livre.