(New York) La Bourse de New York a fini en hausse mardi, portée par plusieurs résultats trimestriels solides, dont ceux de la banque américaine JPMorgan Chase.

Agence France-Presse et La Presse canadienne

Son indice vedette, le Dow Jones, s’est apprécié de 0,89 % à 27 024,80 points.

Le NASDAQ, à forte coloration technologique, est monté de 1,24 % à 8148,71 points et l’indice élargi S&P 500 a pris 1,00 % à 2995,68 points.  

Après plusieurs séances dominées par les négociations commerciales sino-américaines, la place new-yorkaise a recentré son attention sur les résultats des entreprises, exercice auquel se livrent chaque trimestre les entreprises cotées à Wall Street.   

Quatre des six grandes banques américaines – JPMorgan Chase, Goldman Sachs, Citigroup et Wells Fargo – ont ainsi publié mardi leur bulletin de santé trimestriel.

Leur performance d’ensemble est une bonne surprise pour les milieux financiers, qui anticipaient le pire en raison d’une cascade de facteurs négatifs pour le secteur bancaire, à commencer par les taux d’intérêt bas.

JPMorgan Chase a affiché les résultats les plus solides, marqués par une forte progression de son résultat net et de son chiffre d’affaires. Son titre a gagné 3,01 %.

Les actions de Goldman Sachs (+0,31 %), Citigroup (+1,40 %) et Wells Fargo (+1,70 %) ont aussi progressé, malgré des résultats plus contrastés.

« La hausse d’aujourd’hui s’appuie sur les résultats. Si cela continue, il est possible que les indices franchissent bientôt de nouveaux records », anticipe Peter Cardillo de Spartan Capital Securities.

Négociations chez GM

D’autres grands noms de la place new-yorkaise ont vu leur titre grimper après avoir fait part de résultats supérieurs aux attentes, dont l’assureur santé UnitedHealth (+8,16 %) et le géant pharmaceutique Johnson & Johnson (+1,62 %), tous deux membres du Dow Jones.

Le gestionnaire d’actifs Blackrock, qui a fait part mardi de bénéfices trimestriels supérieurs aux attentes et d’un nouvel afflux d’argent frais à gérer, en particulier dans ses produits financiers considérés comme plus sûrs, a progressé de 2,36 %.

Le spécialiste du courtage Charles Schwab profitait aussi de résultats meilleurs que prévu pour monter de 5,36 %.  

Selon une compilation d’estimations effectuée par le fournisseur de services financiers Factset, les analystes s’attendent toutefois en moyenne à une baisse des bénéfices par action des entreprises du S&P 500 de 4,7 % au troisième trimestre.

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur la dette américaine s’affichait en progression à 1,771 % (contre 1,729 % à la clôture précédente) vers 20 h 40 GMT, à son plus haut en près d’un mois.

Parmi les autres valeurs, General Motors a gagné 2,14 %. La patronne de GM Mary Barra a rejoint mardi la table des négociations avec le syndicat automobile UAW pour mettre fin à la grève qui paralyse la production du constructeur automobile aux États-Unis depuis le 16 septembre, a-t-on appris de source syndicale.

Alphabet, la maison mère de Google, a gagné 2,01 %. Le géant du moteur de recherche a présenté mardi à New York son nouveau smartphone, le Pixel 4, et annoncé la date de lancement de sa plateforme de jeux vidéo en streaming, Stadia, prévue le 19 novembre.  

Toronto clôture en hausse

La Bourse de Toronto a dégagé un léger gain mardi, lors de sa première séance après le congé de l’Action de grâce, malgré la faiblesse des secteurs de l’énergie et des matériaux.

Le secteur de la finance a soutenu le principal indice du parquet torontois, tout comme celui de la santé, qui comprend les titres de certains des plus grands producteurs de cannabis.

L’indice composé S&P/TSX a clôturé en hausse de 3,23 points, pour terminer la journée avec 16 418,39 points.

Le groupe de la santé a avancé de 3,2 %. Le secteur a notamment été soutenu par l’action d’Aphria, qui a gagné 15,5 % après que le producteur de cannabis a dévoilé des résultats financiers jugés solides pour son deuxième trimestre. Le titre de CannTrust a pour sa part bondi de 51,7 %, le producteur ayant annoncé qu’il détruirait 77 millions de plantes et de produits de cannabis dans le cadre de ses efforts pour se conformer à la réglementation de Santé Canada.

Le secteur de la technologie a pris 1,55 %, tandis que celui de la finance a gagné 0,55 %.

Les gains ont été limités par les secteurs des matériaux, des services aux collectivités et de l’énergie, qui ont respectivement cédé 2,27 %, 0,69 % et 0,41 %.

Sur le marché des devises, le dollar canadien s’est négocié au cours moyen de 75,69 cents US, en baisse par rapport à son cours moyen de 75,77 cents US de vendredi.

À la Bourse des matières premières de New York, le cours du pétrole brut a cédé 78 cents US à 52,81 $ US le baril, tandis que celui de l’or a reculé de 14,10 $ US à 1483,50 $ US l’once. Le prix du cuivre s’est pour sa part déprécié de 2 cents US à 2,61 $ US la livre.