Les marchés boursiers nord-américains ont clôturé en hausse jeudi, les investisseurs ayant choisi d’être optimistes vis-à-vis de la reprise des négociations commerciales entre les États-Unis et la Chine.

La Presse canadienne et Agence France-Presse

Les investisseurs ont réagi positivement après que le président américain Donald Trump a annoncé qu’il rencontrerait vendredi à la Maison-Blanche avec le vice-président chinois.

« Grand jour de négociations avec la Chine. Ils veulent conclure une entente, mais est-ce je le veux ? » a-t-il lancé dans un message sur Twitter.

Il est à espérer que le sort des pourparlers n’aura pas empiré, a souligné Greg Taylor, chef des investissements chez Purpose Investments, même si les États-Unis ont récemment pris des mesures pour inscrire certaines entreprises de technologie chinoises sur une liste noire.

« Je ne pense certainement pas que quiconque s’attende à ce qu’un accord définitif émerge de ces négociations demain, mais même une trêve serait considérée comme une bonne nouvelle et potentiellement suffisante pour entraîner une reprise sur les marchés », a-t-il estimé lors d’une entrevue.

Mais M.  Taylor a prévenu que les investisseurs pourraient être déçus si rien de bon ne sortait des premières réunions entre les deux plus grandes économies mondiales depuis juillet.

« Mais nous avons le sentiment que nous sommes assez proches d’un genre de trêve, qu’il s’agisse d’un retard des droits de douane, ou de futurs achats agricoles par les Chinois, mais il semble au moins que le pire scénario envisagé ne se produira pas. »

L’indice composé S&P/TSX s’est apprécié de 42,81 points pour terminer la séance avec 16 422,68 points.

Sept des 11 principaux secteurs du parquet torontois ont terminé la journée en hausse, soutenus par celui de l’énergie et par une hausse des prix du pétrole brut. L’action d’Encana a augmenté de 2,7 %.

Le cours du pétrole brut a progressé de 96 cents US à 53,55  $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York.

Mais la plupart des gains étaient attribuables au sentiment positif suscité par les négociations commerciales, a estimé M.  Taylor.

Il a ajouté que la perspective grandissante d’un gouvernement minoritaire libéral ou conservateur, au terme des prochaines élections fédérales, pourrait donner un coup de pouce au secteur pétrolier canadien.

« Un gouvernement minoritaire, dans un cas ou dans l’autre, ou une majorité conservatrice semble, au moins du point de vue de la perception, plus positif pour les actions énergétiques. »

À New York, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a avancé de 150,66 points à 26 496,67 points, tandis que l’indice élargi S&P 500 a pris 18,73 points à 2938,13 points. L’indice composé du NASDAQ s’est adjugé 47,04 points à 7950,78 points.

Sur le marché des devises, le dollar canadien s’est négocié au cours moyen de 75,22 cents US, en hausse par rapport à celui de 75,05 cents US de la veille.