Source ID:d0ccb8210c6e35708ec991cd0ff2c164; App Source:StoryBuilder

L'investisseur avisé

La TD aime Cascades

« Le titre de Cascades est devenu une valeur... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

« Le titre de Cascades est devenu une valeur intéressante », laisse entendre un analyste de la TD.

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE

Richard Dufour

Chaque dimanche, nous braquons les projecteurs sur des éléments de l'actualité financière et boursière qui peuvent être utiles à l'investisseur, mais qui pourraient être passés sous le radar.

La TD a amené un peu de soleil dans la vie des actionnaires de Cascades en milieu de semaine.

L'analyste Sean Steuart a modifié sa recommandation pour dorénavant suggérer à ses clients l'achat de l'action de la papetière de Kingsey Falls. Il fait remarquer que l'écart s'est creusé de façon notable depuis six mois entre le multiple d'évaluation accordé a Cascades et celui attribué a ses comparables. « Le titre de Cascades est devenu une valeur intéressante », écrit-il dans une note publiée mercredi. En réaction, le titre a gagné 13 % ce jour-là.

***

Cette rubrique soulignait dimanche dernier que le gestionnaire d'actifs montréalais Claret venait de s'installer au capital de Supremex en tant qu'initié (participation de 10 %) après l'achat d'un important bloc d'actions à la fin mai. Le chef des investissements chez Claret, Alain Chung, a souligné cette semaine ce qu'il trouve particulièrement intéressant au sujet de l'entreprise de LaSalle. « Le titre est bon marché et nous misons sur une amélioration de la filiale DuraBox, qui produit des boîtes à pizza. »

***

L'action de Supremex est à ce point déprimée que le rendement du dividende s'approche de la barre des 10 %, niveau alléchant, mais qui soulève des questions.

***

Le Salon aéronautique du Bourget débute demain et Bombardier pourrait profiter de l'occasion pour annoncer des commandes d'avions, notamment de jets d'affaires. La direction pourrait aussi « confirmer » la vente de ses CRJ à Mitsubishi.

« Il n'y a réellement qu'un seul acheteur probable [pour les CRJ] et cet acheteur sait qu'il est le seul acheteur probable. Dans ce contexte, il pourrait s'avérer très difficile de trouver un prix acceptable pour les deux parties », souligne toutefois l'analyste Richard Aboulafia, du Teal Group, dans une note envoyée lundi.

***

CGI a démontré cette semaine qu'elle avait à la fois les moyens de racheter des actions en quantité importante et de réaliser des acquisitions. Trois jours après avoir annoncé qu'elle rachetait pour un demi-milliard de dollars d'actions appartenant à la Caisse de dépôt, CGI a annoncé vendredi avoir présenté une offre de 133 millions pour acquérir une entreprise britannique.

***

Les changements annoncés cette semaine à la haute direction de SNC-Lavalin témoignent d'un sentiment d'urgence qui manquait à l'entreprise, dit l'analyste Mark Neville, de la Scotia. En d'autres mots, il précise dans une note envoyée à ses clients avoir davantage confiance en la volonté de l'entreprise et du conseil d'administration de prendre les décisions difficiles pour accroître la valeur pour les actionnaires.

***

Desjardins a retiré vendredi sa recommandation d'achat sur le titre de Dollarama. L'analyste Keith Howlett juge exagéré le bond de 11 % enregistré par l'action jeudi après le dévoilement d'une croissance de 5,8 % des ventes trimestrielles des magasins comparables. Son collègue de la CIBC incite lui aussi ses clients à la prudence. « Il est prématuré de croire que la croissance des ventes des magasins comparables puisse maintenir le rythme sans une détérioration de la marge brute ou une augmentation des prix en magasins », souligne Mark Petrie dans une note publiée vendredi.

***

Aucun des huit analystes qui suivent les activités de Beyond Meat ne recommande l'achat du titre. « Un phénomène plutôt rare pour une compagnie qui vient de faire son entrée en Bourse », souligne sur son blogue le gestionnaire de portefeuille Philippe Pratte, de la firme de gestion d'actifs de Gatineau qui porte son nom.

***

Barclays a modifié à la baisse cette semaine ses recommandations sur les titres des deux banques québécoises. L'analyste John Aiken suggère maintenant de vendre le titre de la Banque Nationale et de conserver celui de la Laurentienne.

***

Cogeco Communications, BCE, CGI, Lightspeed, Héroux-Devtek, Colabor, Semafo, Bellus Santé et Couche-Tard sont tous des titres québécois ayant touché cette semaine leur plus haut niveau de la dernière année. À l'opposé, Mediagrif, 5N+, Molson Coors et Dorel ont atteint un plancher des 52 dernières semaines.




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer