Source ID:5bfad557737e310e91bbea007c7cda58; App Source:StoryBuilder

Les marchés soulevés par les banques américaines

Les Bourses nord-américaines ont terminé la semaine sur une note positive... (PHOTO RICHARD DREW, ASSOCIATED PRESS)

Agrandir

PHOTO RICHARD DREW, ASSOCIATED PRESS

AFP-PC

Les Bourses nord-américaines ont terminé la semaine sur une note positive vendredi, les investisseurs accueillant avec enthousiasme les résultats du géant bancaire JPMorgan Chase, une nouvelle initiative de Disney et l'annonce d'une mégafusion dans le secteur pétrolier.

Les Bourses nord-américaines ont terminé la semaine sur une note positive vendredi, les investisseurs accueillant avec enthousiasme les résultats du géant bancaire JPMorgan Chase, une nouvelle initiative de Disney et l'annonce d'une mégafusion dans le secteur pétrolier.

L'indice vedette de Wall Street, le Dow Jones, a pris 1,03% à 26412,30 points, et le Nasdaq, à forte coloration technologique, a progressé de 0,5% à 7984,16 points.

L'indice élargi S&P 500 (+0,66% à 2907,41 points) a de son côté terminé au-dessus du seuil des 2900 points pour la première fois depuis octobre. Il se rapproche ainsi un peu plus du record établi le 20 septembre 2018 (à 2930,75 points à la clôture).

Sur la semaine, surtout marquée par l'attentisme des investisseurs à l'approche de la saison des résultats et face à des banques centrales américaine et européenne prônant la patience, le Dow Jones a cédé 0,05% tandis que le Nasdaq s'est apprécié de 0,6% et le S&P 500 de 0,5%.

Première entreprise majeure de Wall Street à dévoiler ses chiffres du premier trimestre, JPMorgan Chase a fait part vendredi de bénéfices et de résultats records et son titre a bondi de 4,7%.

Pour Maris Ogg, stratège pour la société d'investissement Tower Bridge Capital, la hausse des prêts accordés par JPMorgan sur la période est un signal particulièrement encourageant pour l'ensemble de l'économie.

Le PDG de la banque, Jamie Dimon, a d'ailleurs attribué ses bons résultats à la bonne santé de l'économie américaine qui «continue de croître» tandis que «les salaires et le marché du travail progressent, l'inflation est modérée, les marchés financiers sont sains et la confiance des milieux d'affaires et des consommateurs est solide».

Disney, pour sa part, a bondi de 11,6%, entraînant dans son sillage le Dow Jones dont il fait partie. Le groupe de divertissements se prépare à lancer une plateforme de streaming vidéo qui tentera de rivaliser avec le géant Netflix.

Autre grande annonce du jour, le rachat d'Anadarko (+32%) par Chevron (-4,9%) pour 33 milliards US. Cette opération permet à la major pétrolière de mieux se positionner dans le nouvel eldorado du secteur: la région du bassin permien, qui s'étend de l'ouest du Texas au sud-est du Nouveau-Mexique.

La Bourse de Toronto a atteint un nouveau sommet pour 2019, alimentée par les gains du secteur de l'énergie. L'indice composé S&P/TSX du parquet torontois a pris 81,06 points pour terminer la séance à 16 480,53 points, après avoir grimpé jusqu'à 16 487,14 points peu après l'ouverture.

Sur le marché des devises, le dollar canadien s'est négocié au cours moyen de 75,02 cents US, en hausse par rapport à son cours moyen de 74,75 cents US.

À la Bourse des matières premières de New York, le cours du pétrole brut a gagné 31 cents US à 63,89 $ US le baril, tandis que celui de l'or a pris 1,90 $ US à 1295,20 $ US l'once. Le prix du cuivre a bondi de 5,9 cents US à 2,95 $ US la livre.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer