(Toronto) La Bourse de Toronto a imité les marchés boursiers à l’étranger et n’a pas beaucoup bougé jeudi, à la veille de la publication des plus récentes données sur le marché du travail américain — qui pourraient influencer la prochaine décision de la banque centrale sur ses taux d’intérêt.

La Presse canadienne

« Comme la plupart des marchés, le TSX est un peu en attente », a observé Allan Small, conseiller en placement principal chez HollisWealth, en référence au congé du 4 juillet aux États-Unis.

L’indice composé S&P/TSX du parquet torontois a pris 12,65 points pour terminer la séance avec 16 588,85 points.

Selon M. Small, le rapport sur l’emploi de vendredi sera crucial. Une faible création d’emplois, inférieure à 165 000, pourrait faire grimper les marchés puisque cela augmenterait la probabilité que la Réserve fédérale procède à une baisse de ses taux lors de sa réunion de la fin juillet.

« Alors que si les chiffres de l’emploi sont élevés, cela pourrait remettre en question une baisse des taux de la Fed dans les prochaines semaines, ou la convaincre d’attendre un peu plus longtemps “, a-t-il expliqué.

M. Small estime que l’économie américaine est suffisamment vigoureuse, malgré la faiblesse attendue des bénéfices lors de la saison des résultats d’entreprises pour le deuxième trimestre, pour retarder toute réduction des taux.

“Ils peuvent toujours les baisser plus tard. Alors, j’attendrais, mais le marché semble se préparer pour une réduction lors de la prochaine réunion. »

Le secteur de l’énergie a affiché jeudi la meilleure croissance parmi les 11 secteurs du parquet torontois, avec une hausse de 0,68 %, même si les prix du pétrole brut ont chuté, les réserves américaines n’ayant pas diminué autant que prévu.

Le cours du pétrole brut reculait de 54 cents US à 56,80 $ US le baril, lors des échanges de l’après-midi.

Les actions de Kinder Morgan Canada, Husky Energy et Canadian Natural Resources ont enregistré des gains très faibles en raison du congé américain.

Le secteur des matériaux a légèrement avancé, notamment avec les titres d’Eldorado Gold, de Kinross Gold et de Barrick Gold. Le cours de l’or cédait pourtant 2,90 $ US à 1418,00 $ US l’once, tandis que le prix du cuivre affichait pour sa part un recul de 0,40 cent US à 2,68 $ US la livre.

Sur le marché des devises, le dollar canadien s’est négocié au cours moyen de 76,58 cents US, en hausse par rapport à son cours moyen de 76,49 cents US de la veille.