Le cours du bitcoin, première et principale cryptomonnaie décentralisée, évoluait jeudi autour des 5400 dollars, après avoir atteint la veille un plus bas depuis octobre, revenant ainsi à ses niveaux d'avant la flambée de fin d'année.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Vers 6h55, le cours de la cryptomonnaie valait 5407,52$US pour un bitcoin, selon des chiffres agglomérés par le fournisseur de données financières Bloomberg, contre 5551,16$US mercredi à 17h00 et 6280,73$US mardi soir.

La séance de mercredi a ainsi vu le bitcoin brusquement décrocher et tomber brièvement à 5322$US pour un bitcoin, un niveau plus vu depuis octobre 2017.  

Cette baisse de plus de 10 % en une séance a surpris les analystes par son ampleur, après plusieurs semaines de stabilité autour des 6300$US.

« Nombreux sont ceux à se demander d'où vient cet élan pour un mouvement à deux chiffres », a ainsi commenté jeudi Jordan Hiscott, analyste pour Ayondo Markets, évoquant pour sa part une aversion pour les actifs risqués dans un contexte d'incertitudes politiques et économiques.

Au-delà du seul bitcoin, en 24 heures, la capitalisation totale des cryptomonnaies est passée de 210 milliards de dollars à 180 milliards, selon le site spécialisé Coinmarketcap, soit une baisse de plus de 14 %.

Cela « nous rappelle que les cryptomonnaies sont toujours une classe d'actifs extrêmement volatils », a commenté Hussein Sayed, analyste pour FXTM, jugeant qu'un rebond pourrait indiquer que le bitcoin a trouvé un « prix plancher ».

Mais si ce n'est pas le cas, cela « bousculera la confiance des investisseurs et engendrera probablement d'autres mouvements de ventes », a ajouté M. Sayed.

Le bitcoin ne valait que quelques cents à son lancement en février 2009 par un ou plusieurs informaticiens se cachant sous le pseudonyme de Satoshi Nakamoto. Il avait défrayé la chronique en 2017, sa valeur ayant dépassé mi-décembre 19 500$US avant de s'effondrer.