Les ventes des fabricants canadiens ont rebondi en mai de façon plus soutenue que prévu, stimulées par les gains des produits chimiques, des machines et des produits en bois.

LA PRESSE CANADIENNE

Selon Statistique Canada, les ventes ont progressé de 1,4 % en mai pour s'établir à 57,1 G$. Cette amélioration faisait suite à un recul de 1,1 % pour le mois d'avril.

Les économistes misaient sur une augmentation de 0,5 % en mai, selon les prévisions recueillies par Thomson Reuters Eikon.

Exprimées en dollars constants, les ventes des fabricants ont avancé de 0,9 %, a précisé l'agence fédérale.

« Les ventes des usines en mai ont plus que contrebalancé la mauvaise chute observée le mois précédent », a noté l'économiste Royce Mendes, de la Banque CIBC, soulignant que le résultat d'avril avait aussi été révisé pour montrer un plus faible déclin. La lecture initiale de Statistique Canada faisait état d'un recul de 1,3 % pour le mois d'avril.

« Les données d'aujourd'hui auraient été encore meilleures si ce n'avait été des interruptions prolongées de plusieurs raffineries, qui ont entraîné un déclin supplémentaire des ventes de pétrole. »

Les ventes ont progressé dans 14 des 21 industries étudiées par Statistique Canada. Celles des produits chimiques ont avancé de 6,2 % à 4,7 G$, tandis que celles des machines ont pris 8,9 % à 3,3 G$ et que celles des produits en bois ont grimpé de 6,1 % à 3,1 G$.

L'industrie du matériel de transport a enregistré le recul le plus marqué, de 1,9 %, et ses ventes ont atteint 10,6 G$. Celles des produits du pétrole et du charbon ont échappé 1,8 % à 5,2 G$ en mai.