Wall Street a terminé en hausse mardi, les marchés délaissant les craintes de guerre commerciale pour se concentrer sur la saison des résultats trimestriels d'entreprises qui s'annoncent solides.

Publié le 10 juill. 2018
AGENCE FRANCE-PRESSE

L'indice  Dow Jones  a gagné 0,6% à 24 919,66 points et le Nasdaq, à forte composante technologique, a pris 0,04% à 7759,20 points. 

L'indice élargi S&P 500 a progressé de 0,35% à 2793,84 points. 

«Les marchés sont focalisés sur les résultats d'entreprises», a commenté Peter Cardillo de Spartan Capital. 

La saison des comptes trimestriels va réellement démarrer vendredi avec les chiffres de plusieurs grands noms de la banque. Mais mardi déjà, PepsiCo a affiché un chiffre d'affaires supérieur aux attentes malgré une baisse de son bénéfice. 

Le cours a fortement avancé (+4,8%) après cette annonce. 

Sur la totalité des entreprises qui composent le S&P 500, «les attentes des analystes portent sur une hausse de 20% des bénéfices. Nous serons sans doute au-delà», a anticipé Art Hogan de B. Riley FBR, ce qui hisserait les résultats du deuxième trimestre assez proche de ceux, historiquement élevés, du premier. Dans ce contexte d'optimisme assez généralisé où dix des onze sous-indices sectoriels qui composent le S&P 500 ont progressé sur la séance, «les investisseurs ont mis les craintes de guerre commerciale de côté», a affirmé M. Cardillo. 

Malgré l'imposition vendredi de droits de douane punitifs entre les États-Unis et la Chine, les marchés ont pris acte du fait qu'«il ne s'est rien passé depuis», a affirmé M. Hogan. 

Parmi les valeurs du jour, le constructeur aéronautique Boeing (+1,5%) a annoncé mardi avoir enregistré une hausse de 6% de ses livraisons d'avions commerciaux au deuxième trimestre, tirées essentiellement par son moyen-courrier B737. 

Tesla a pris 1,2%, le constructeur de véhicules électriques haut de gamme ayant conclu un accord pour construire une gigantesque usine à Shanghai capable de produire 500 000 automobiles par an. 

Le groupe de grande distribution Nordstrom a perdu 2,7%  alors qu'il a anticipé mardi à l'occasion d'une journée investisseurs une croissance de ses ventes de 3 à 4% par an d'ici 2022. Toutefois, la division des vêtements et des chaussures ne va croître en moyenne que de 1% par an, a indiqué la société. 

Les actions du secteur de l'énergie ont aidé la Bourse de Toronto à clôturer en hausse, pendant que le prix du pétrole prenait lui aussi de l'altitude.  

L'indice composé S&P/TSX du parquet torontois a pris 96,38 points à 16 548,72 points surpassant du coup le record de clôture établi la veille. 

Sur le marché des devises, le dollar canadien s'est négocié au cours moyen de 76,19 cents US, en baisse de 0,16 cent US par rapport à son cours moyen de la veille. 

À la Bourse des matières premières de New York, le cours du pétrole brut a pris 26 cents US à 74,11 $ US le baril, tandis que celui de l'or a perdu 4,20 $ US à 1255,40 $ US l'once. Le prix du cuivre a rendu 1 cent US à 2,84 $ US la livre.

-Avec La Presse Canadienne