Source ID:; App Source:

La Bourse de Toronto clôture en hausse avec le pétrole et l'énergie

Twitter (-1,00 %), Netflix (-1,65 %) ou Facebook (-1,65 %) ont... (Photo AP)

Agrandir

Twitter (-1,00 %), Netflix (-1,65 %) ou Facebook (-1,65 %) ont notamment subi ce recul des valeurs de la tech, l'indice les regroupant au sein du S&P 500 perdant de son côté 1,09 %.

Photo AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York, Toronto

La Bourse de Toronto a clôturé en hausse jeudi, soutenue par son secteur de l'énergie et par la hausse du prix du pétrole, tandis qu'à New York, les marchés ont terminé en ordre dispersé.

L'indice composé S&P/TSX du parquet torontois a pris 8,85 points pour terminer la séance à 16 192,78 points. Le secteur de l'énergie a affiché la meilleure performance de la journée, avec une croissance de 2,06 pour cent. Ses gains ont cependant été limités par les pertes des titres de producteurs de cannabis et de sociétés minières.

Le cours du pétrole brut a avancé de 1,22 $ US, soit 1,88 pour cent, à 65,95 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York. Le prix de l'or noir continue d'afficher d'importantes variations en raison de la spéculation entourant l'offre, particulièrement du côté de l'Iran et du Venezuela.

La hausse des prix du brut n'a toutefois suffi pour faire grimper le dollar canadien, le lien traditionnel entre les deux s'étant rompu, a observé Kash Pashootan, chef des placements chez First Avenue Investment Counsel.

«Des séances comme aujourd'hui, on voit cette corrélation brisée, on voit les prix du pétrole augmenter et le dollar canadien reculer.»

À New York,  l'indice Dow Jones a profité d'un bond de l'action McDonald's (+4,37%) au plus haut à la clôture depuis début février. La chaîne de restauration envisagerait de supprimer des emplois dans le cadre d'un plan d'économies de 500 millions de dollars d'ici 2019. Le Dow Jones Industrial Average s'est apprécié de 0,38%, à 25 241,41 points.

Le NASDAQ, a perdu 0,70%, à 7635,07 points et l'indice S&P 500 a baissé de 0,07% à 2770,37 points.

«Sans nouvelle majeure jeudi, les valeurs technologiques, qui ont fortement avancé ces derniers jours, ont été vendues par les courtiers» a commenté Karl Haeling de LBBW.

Twitter (-1,00%), Netflix (-1,65%) ou Facebook (-1,65%) ont notamment subi ce recul des valeurs de la tech, l'indice les regroupant au sein du S&P 500 perdant de son côté 1,09%.

Les tensions politiques entre les États-Unis et la Chine ont semblé s'apaiser jeudi alors que l'on «semble s'éloigner d'une guerre commerciale» entre les deux pays d'après Adam Sarhan de 50 Park Investment.

Un responsable de l'administration Trump a confirmé mercredi à l'AFP la proposition de Pékin d'acheter près de 70 milliards de dollars de biens américains supplémentaires à condition que l'administration Trump abandonne sa menace de tarifs douaniers sur 50 milliards de dollars de marchandises chinoises.

Intelligence artificielle

Mais à la veille d'un sommet réunissant les dirigeants des pays riches du «Groupe des Sept», le G7, le premier ministre canadien Justin Trudeau et le président français Emmanuel Macron ont averti Donald Trump qu'ils ne se laisseraient pas intimider par les menaces de guerre commerciale du président américain.

«Ce sommet promet d'être animé» a indiqué Patrick O'Hare de Briefing.

- Avec La Presse canadienne




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer