Source ID:; App Source:

Toronto gruge un autre record

Le Dow Jones avance de 0,35% et le... (AP)

Agrandir

Le Dow Jones avance de 0,35% et le Nasdaq de 0,46% mercredi matin.

AP

Agence France-Presse
New York, Toronto

La Bourse de Toronto a clôturé mercredi à un nouveau sommet record, après avoir rendu une partie des gains réalisés plus tôt dans la journée.

L'indice composé S&P/TSX du parquet torontois a pris 3,74 points pour terminer la séance à 16 029,33 points, notamment grâce aux gains des secteurs de l'énergie et des matériaux.

Plus tôt dans la journée, il avait touché un sommet intraséance de 16 105,88 points.

À New York, les marchés boursiers ont terminé la journée sur une note mitigée, après que la Réserve fédérale des États-Unis eut laissé son taux d'intérêt de référence inchangé entre 1% et 1,25%. La banque centrale a suggéré qu'elle pourrait se préparer à le hausser de nouveau lorsque l'économie aura surmonté l'impact du passage récent d'ouragans au pays.

La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a gagné 57,77 points à 23 435,01 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 s'est emparé de 4,10 points à 2579,36 points. L'indice composé du Nasdaq a reculé de 11,14 points à 6716,53 points.

«Le recul que nous avons observé aux États-Unis est survenu après la rencontre de la Fed. Il n'a pas duré longtemps, mais (...) je crois que cela a fait reculer Toronto et les marchés», a noté Michael Currie, vice-président aux conseils de placement privés chez Gestion de patrimoine TD.

«Nous observons toujours de la volatilité à la suite des rencontres de la Fed, même si cette fois, il s'agissait d'une rencontre où rien ne s'est vraiment produit.»

Par ailleurs, a ajouté M. Currie, les marchés continuent de connaître, généralement, une tendance à la hausse à long terme.

«Nous voyons encore de nouveaux sommets records sur les grands marchés et rien ne s'oppose à cette tendance, même lors des journées comme aujourd'hui, où il n'y a pas beaucoup de nouvelles», a-t-il affirmé.

La banque centrale américaine juge toujours que la vigueur du marché du travail, et de son économie en général, justifiera éventuellement de nouvelles hausses des taux d'intérêt, a poursuivi M. Currie. Cela devrait aussi avoir un impact sur les futures hausses des taux au Canada et sur le huard.

«Du point de vue des Canadiens, particulièrement avec le huard qui a piqué du nez comme il l'a fait, combien de temps encore pourront-ils continuer à hausser les taux aux États-Unis et pas au Canada?» a-t-il demandé.

Sur le marché des devises, le dollar canadien s'est négocié  au cours moyen de 77,61 cents US, en hausse par rapport à son cours moyen de la veille.

À la Bourse des matières premières de New York, le prix du pétrole brut a reculé de 8 cents US à 54,30 $ US le baril, tandis que celui du lingot d'or a pris 6,80 $ US à 1277,30 $ US l'once. Le cours du cuivre a grimpé de 4 cents US à 3,14 $ US la livre.

- Avec La Presse canadienne




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer