Le TSX grimpe, mais le huard recule sous les 78 cents US

44,82 points à 15 899,59 points.«L'attention des investisseurs... (AFP)

Agrandir

44,82 points à 15 899,59 points.«L'attention des investisseurs reste concentrée sur les comptes trimestriels et la plupart de ceux qui ont été dévoilés (avant l'ouverture) ont dépassé les attentes», a souligné Karl Haeling de LBBW.

AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York, Toronto

La Bourse de Toronto a clôturé en hausse hier, grâce au secteur de l'industrie, qui a profité de l'annonce de la prise de contrôle du Groupe Aecon par une entreprise chinoise, tandis que les marchés américains ont fini la journée en ordre dispersé.

L'action de la société de construction Aecon a gagné près de 20% après qu'elle eut annoncé avoir signé une entente pour être rachetée par CCCC International Holding Limited.

L'indice composé S&P/TSX du parquet torontois a pris 36,86 points pour terminer la séance avec 15 891,63 points.

Par ailleurs,  Wall Street a terminé en ordre dispersé dans le sillage d'une série de résultats meilleurs que prévu et de l'espoir d'avancées vers l'adoption d'une réforme fiscale: le Dow Jones a gagné 0,31% tandis que le Nasdaq a cédé 0,11%.

Selon les résultats définitifs, le Dow Jones Industrial Average a pris 71,40 points à 23 400,86 points et le Nasdaq, à forte coloration technologique, a lâché 7,12 points à 6556,77 points.

L'indice élargi S&P 500 s'est apprécié de 0,13%, ou 3,25 points, à 2560,40 points.

Jeudi était la journée la plus chargée en termes de résultats du troisième trimestre.

«La plupart de ceux qui ont été dévoilés (avant l'ouverture) ont dépassé les attentes», a souligné Karl Haeling de LBBW.

Twitter, qui a montré un timide profit au troisième trimestre, a notamment décollé de 18,49%.

Du côté macroéconomique, «la chambre des Représentants a adopté le budget, ouvrant ainsi la voie à la prochaine étape, la réforme des impôts», a rappelé Art Hogan de Wunderlich Securities. Ce projet prévoit entre autres une nette baisse du taux d'imposition des entreprises, de nature à augmenter leurs marges.

La Banque centrale européenne a par ailleurs engagé jeudi un virage monétaire en décidant de la réduction, largement anticipée, de son imposant programme de soutien à l'économie en zone euro, tout en laissant sans surprise ses taux inchangés.

«Mario Draghi a donné l'impression que les taux n'allaient pas bouger dès la fin du programme de rachat d'actifs, c'est une incertitude qui se lève», a souligné M. Haeling.

Le marché obligataire reculait: signe d'un moindre intérêt, le rendement des bons du Trésor à 10 ans progressait à 2,461% contre 2,432% mercredi soir, et celui des bons à 30 ans à 2,973% contre 2,940% la veille.

- Avec La Presse canadienne




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer