Source ID:; App Source:

Les marchés tiraillés entre les technos et l'énergie

Wall Street a fini sans direction claire mercredi une séance marquée par un... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

PHOTO REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York

Wall Street a fini sans direction claire mercredi une séance marquée par un rebond des valeurs technologiques, le repli du secteur énergétique, ainsi qu'un document sans surprise sur la politique monétaire américaine: le Dow Jones a lâché 0,01% et le Nasdaq a gagné 0,7%.

Selon les résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones a perdu 1,10 point à 21 478,17 points. Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a avancé de 40,80 points à 6150,86 points.

L'indice élargi S&P 500 a pris 0,15%, ou 3,53 points, à 2432,54 points.

Le marché a hésité sur la direction à prendre dès le début de la séance, le Nasdaq et le S&P 500 passant même un temps dans le rouge en début de journée.

Les indices ont accéléré leur repli au moment de la diffusion de chiffres du département du Commerce montrant que les commandes industrielles avaient baissé en mai pour le deuxième mois d'affilée, avant de se reprendre.

«C'est un marché divisé», a remarqué Art Hogan de Wunderlich Securities.

«La semaine dernière le Dow et le S&P étaient en hausse et le Nasdaq en baisse», a-t-il expliqué. Ce mercredi, après une séance raccourcie lundi et un jour férié mardi à l'occasion de la fête nationale américaine, «le Nasdaq rebondit avec le secteur de la technologie tandis que le Dow perd un peu de son avancée avec les prix de l'énergie», a ajouté M. Hogan.

L'indice regroupant les valeurs de la technologie au sein du S&P 500 est monté de 1,04%. Celui des valeurs de l'énergie a perdu 1,3% dans le sillage du fort repli des cours du pétrole.

Les majors Chevron (-1,6%), ExxonMobil (-1,5%) et ConocoPhillips (-3,3%) en ont pâti.

La publication en cours de séance du compte-rendu de la dernière réunion du Comité de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed) n'a pas bouleversé la tendance.

«La plupart des informations contenues dans les minutes étaient déjà connues des marchés», ont relevé les analystes de Barclays.

«Il y a pas mal de désaccords au sein de la Fed sur la trajectoire adéquate pour la remontée des taux d'intérêt et la réduction du bilan d'actifs» accumulés par la Fed depuis la crise financière, a complété Christopher Low FTN Financial

«Ces minutes montrent aussi que les membres du FOMC (comité de politique monétaire de la Fed) voudraient que le niveau des valorisations boursières soit moins élevé, grâce à des bénéfices plus élevés dans les entreprises ou à des prix moins élevés sur les marchés», a par ailleurs noté M. Low. «C'est un avertissement que les investisseurs ne devraient pas complètement ignorer.»

 La séquence de huit séances consécutives de hausses du prix du pétrole a pris fin mercredi, après que la Russie a indiqué qu'elle n'avait pas l'intention de s'engager dans de plus importantes réductions de production.

Le cours du baril de brut a chuté de 1,94 $ US à 45,13 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York.

Les titres du secteur de l'énergie ont pesé sur le principal marché boursier du Canada, mais leur impact a été contrebalancé par les gains des actions de société aurifères. L'indice composé S&P/TSX de la Bourse de Toronto a gagné 22,51 points à 15 153,12 points.

La pression à la baisse du pétrole a aussi nui au dollar canadien, qui s'est négocié au cours moyen de 77,03 cents US, en baisse de 0,24 cent US par rapport à son cours moyen de la veille.

Ailleurs à la Bourse des matières premières de New York, le cours du lingot d'or a gagné 2,50 $ US à 1221,70 $ US l'once, tandis que celui du cuivre a retraité de 3 cents US à 2,66 $ US la livre.

- Avec La Presse canadienne




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer