Source ID:; App Source:

Les Bourses nord-américaines récupèrent une partie de leurs pertes

La Bourse de Toronto a clôturé sur un léger gain et les marchés new-yorkais ont... (Photo Archives Associated Press)

Agrandir

Photo Archives Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
NEW YORK, TORONTO

La Bourse de Toronto a clôturé sur un léger gain et les marchés new-yorkais ont aussi récupéré une partie de leurs pertes de la veille,  les inquiétudes des investisseurs quant à la capacité du président américain Donald Trump à faire avancer son programme économique s'étant atténuées.

L'indice composé S&P/TSX du parquet torontois a avancé de 3,52 points pour terminer la séance avec 15 277,20 points. L'indice phare avait clôturé la veille sur une perte de 269,65 points, soit 1,73 %, ce qui constituait son plus important recul en une seule séance depuis le début de l'année.

La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a gagné 56,09 points à 20 663,02 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a pris 8,69 points à 2365,72 points. L'indice composé du Nasdaq s'est emparé de 43,89 points à 6055,13 points.

«Les investisseurs se rendent compte que ce sont les résultats d'entreprises et les indicateurs économiques qui dictent le prix des actions et non pas tant que cela ce qui se passe à Washington», a estimé Bill Lynch de Hinsdale Associates.

La veille, la Bourse de New York avait accusé le coup face à la révélation de soupçons d'obstruction à la justice par Donald Trump qui avaient un peu plus affaibli la position du locataire de la Maison-Blanche.

Le marché est désormais «en train de prendre une grande respiration pour essayer de démêler ce qui se passe vraiment», a commenté Karl Haeling de LBBW. «A quel point les choses ont-elles vraiment changé?»

Cette situation ne va certes pas faciliter la tâche du président américain pour faire adopter les réformes économiques espérées par Wall Street, mais les analystes en relativisent la portée sur le marché.

«Je pensais il y a quelques semaines déjà que les chances d'une relance budgétaire étaient plutôt faibles», a jugé Karl Haeling. Quant à une éventuelle procédure de destitution du président américain, «on en est encore loin», a-t-il ajouté.

Sur le plan macroéconomique, les indicateurs du jour se sont montrés «plutôt positifs» selon les termes de Bill Lynch.

Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont reculé de manière inattendue, ressortant à leur plus bas depuis fin février, tandis que l'activité manufacturière dans la région de Philadelphie a encore accéléré en mai selon l'antenne locale de la Réserve Fédérale (Fed).

De son côté, le dollar canadien a avancé de 0,02 cent US pour atteindre le cours moyen de 73,47 cents US.

À la Bourse des matières premières de New York, le prix du lingot d'or a perdu quelques plumes après avoir bondi mercredi. L'once d'or a perdu 5,90 $ US à 1252,80 $ US.

Le cours du pétrole brut a avancé de 25 cents US à 49,66 $ US le baril à New York, tandis que celui du cuivre a cédé 2 cents US à 2,53 $ US la livre.

- Avec La Presse canadiennne




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer