Source ID:; App Source:

La Bourse de Toronto grimpe grâce aux finances et à l'énergie

Selon les résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones... (REUTERS)

Agrandir

Selon les résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a avancé de 14,80 points à 20 662,95 points et le Nasdaq, à dominante technologique, de 14,47 points à 5878,95 points.

REUTERS

Agence France-Presse
NEW YORK

La Bourse de Toronto a clôturé en hausse jeudi, les investisseurs des deux côtés de la frontière évitant de se lancer dans de grandes opérations en attendant la publication, vendredi, des plus récentes données sur le marché du travail.

L'indice composé S&P/TSX du parquet torontois a avancé de 54,19 points pour terminer la journée à 15 697,18 points, soutenu essentiellement par les secteurs de l'énergie et de la finance.

Le dollar canadien s'est aussi apprécié, prenant 0,05 cent US à 74,53 cents US.

Wall Street a aussi terminé en très légère hausse jeudi, à la veille de la publication des chiffres mensuels sur l'emploi aux États-Unis: le Dow Jones a pris 0,07% et le Nasdaq 0,25%.

Selon les résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a avancé de 14,80 points à 20 662,95 points et le Nasdaq, à dominante technologique, de 14,47 points à 5878,95 points. L'indice élargi S&P 500 a progressé de 4,54 points, soit 0,19%, à 2357,49 points.

«Les opérateurs de marché limitent leurs risques lors de la séance qui précède les chiffres de l'emploi parce que c'est le jour le plus volatile du mois», a commenté Chris Low de FTN Financial.

Seul indicateur du jour, le nouveau recul des inscriptions hebdomadaires au chômage, s'il va dans le sens d'une amélioration du travail, n'a fait figure que de maigre avant-goût avant les chiffres de l'emploi en mars qui seront publiés vendredi.

Le contexte international non plus n'engageait guère aux prises de risques entre un sommet sino-américain de deux jours, avec comme enjeu principal le dossier nucléaire nord-coréen, et des déclarations du président des États-Unis, Donald Trump, laissant entendre qu'il pourrait prendre une initiative sur la Syrie, tandis que le Pentagone examine des options militaires.

Après avoir plus nettement progressé en cours de séance, les indices ont perdu du terrain aux cours des deux dernières heures d'échanges.

«Je ne sais pas s'il y a vraiment une raison pour cela. Cela ressemble à la veille, on a baissé et le marché a trouvé des prétextes pour expliquer la baisse», a commenté Karl Haeling de LBBW.

Principaux éléments de soutien cités par les analystes jeudi: le rebond des cours du pétrole depuis une semaine et un regain d'optimisme sur la réforme fiscale.

«Il semblerait qu'une forme d'abrogation et de remplacement de l'»Obamacare» soit de nouveau sur la table. Une fois qu'ils auront fait ça il pourront avancer sur la réforme fiscale», a mis en avant Art Hogan de Wunderlich Securities.

- Avec La Presse canadienne




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer