Wall Street finit sans direction

Selon des résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones... (PHOTO RICHARD DREW, ASSOCIATED PRESS)

Agrandir

Selon des résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a avancé de 9,72 points à 17 158,66 points et le Nasdaq, à dominante technologique, a cédé 11,66 points à 4891,43 points.

PHOTO RICHARD DREW, ASSOCIATED PRESS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
NEW YORK

Wall Street a fini sans direction mardi, les investisseurs hésitant à rebondir après le fort recul de la veille faute d'indications claires sur la santé de l'économie : le Dow Jones a gagné 0,06 %, mais le Nasdaq a perdu 0,24 %.

Selon des résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a avancé de 9,72 points à 17 158,66 points et le Nasdaq, à dominante technologique, a cédé 11,66 points à 4891,43 points.

Particulièrement suivi par les investisseurs, l'indice élargi S&P 500 a avancé de 4,05 points, soit 0,20 %, à 2016,71 points.

« Je crois que le marché restera nerveux tant que nous ne trouverons pas de motif d'aller plus haut », a déclaré Sam Stovall, de Standard and Poor's Capital IQ, estimant qu'il pourrait falloir attendre pour cela les chiffres mensuels de l'emploi de vendredi, voire la saison des résultats d'entreprise qui commencera la semaine prochaine.

« Le marché veut vraiment remonter mais n'y arrive pas », a commenté pour sa part Chris Low, chez FTN Financial.

« Le pétrole est encore en baisse en dépit des tensions au Moyen-Orient et on ne peut pas avancer dans ces conditions », a-t-il dit, évoquant la corrélation entre les marchés d'action et ceux du pétrole ces derniers mois.

En outre, la timidité du rebond des Bourses européennes, qui avaient chuté la veille bien plus lourdement que Wall Street après la dégringolade des Bourses chinoises et un mauvais indicateur sur l'industrie dans ce pays, n'a pas rassuré les investisseurs américains.

« Les investisseurs sont en train d'évaluer si les problèmes avec la Chine et les tensions entre l'Arabie Saoudite et l'Iran vont devoir nous inquiéter pendant une grande partie de l'année ou ne sont qu'un épisode passager », a dit M. Stovall.

Enfin, les chiffres mensuels du marché automobile ont révélé un léger fléchissement en décembre, même s'il a retrouvé le niveau de 2000 avec 17,47 millions de voitures vendues, un peu en deçà des 18 millions attendus par de nombreux analystes.

Les analystes de Barclays Bank ont extrapolé de cette contreperformance toute relative une révision en baisse de leur estimation de la croissance économique du quatrième trimestre, qu'ils voient désormais à 1,2 %.

Le marché obligataire était en légère baisse. Le rendement des bons du Trésor à dix ans s'affichait à 2,240 % contre 2,235 % lundi soir, et celui des bons à 30 ans à 3,002 % contre 2,980 % la veille.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer