La Bourse de New York a terminé en nette hausse hier, continuant à se réjouir de voir les banques centrales européenne et chinoise prêtes à soutenir l'économie, et poussée par les bons résultats de stars des technologies: le Dow Jones a gagné 0,90% et le Nasdaq 2,27%..

AGENCE FRANCE-PRESSE

-------------------------



Les marchés à la fermeture : 




TSX 13 953,66 / 75,55 (0,54%)

TSX Crois. 551,21 / 3,46 (0,63%)

Dow Jones 17 647,90 / 158,74 (0,91%)

S&P 500 2 075,17 / 22,66 (1,10%)

NASDAQ 5 031,86 / 111,81 (2,27%)



-------------------------Selon des résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones  a pris 157,54 points à 17 646,70 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, 111,81 points à 5031,86 points.

L'indice élargi S&P 500, particulièrement surveillé par les investisseurs, a gagné 1,10%, soit 22,64 points, à 2075,15 points.

Cette deuxième forte progression en deux séances, malgré un léger ralentissement en fin de journée, a permis à Wall Street de signer sa quatrième semaine consécutive de hausse.

Vendredi, tous les voyants étaient au vert pour les investisseurs: les résultats publiés depuis jeudi soir ont été bons, un indicateur sur l'activité manufacturière d'octobre a dépassé les attentes, et surtout les Bourses européennes et asiatiques se sont envolées après une baisse du taux directeur par la banque centrale chinoise destinée à soutenir la deuxième économie mondiale.

Wall Street s'est toutefois montrée un peu moins euphorique que les grandes Bourses européennes, concentrant son enthousiasme surtout sur les valeurs technologiques.

«Les actions restent sur leur hausse d'hier, grâce à une pléthore de bons résultats, notamment d'Alphabet (maison mère de Google), Amazon et Microsoft», ont noté les analystes de Charles Schwab.

De plus, «la Chine a annoncé une nouvelle baisse de taux, après les signaux donnés hier par la Banque centrale européenne en faveur d'efforts de relance supplémentaires», ajoutaient-ils.

Pour Chris Low, chez FTN Financial, la hausse bien plus nette du Nasdaq que des autres indices montrait que la hausse s'apparentait «à une vraie réaction aux résultats. C'est rafraîchissant quand les actions s'échangent sur la base de données fondamentales», se réjouissait-il.

Mais Patrick O'Hare, de Briefing, s'et inquiété du fait que les investisseurs semblaient aussi réagir fortement aux annonces des banques centrales, comme l'a montré un pic enregistré par le contrat à terme sur le S&P à l'annonce de la banque centrale chinoise, avant l'ouverture des échanges.

«Le S&P a fait une percée à cette annonce, se réjouissant du discours accommodant, qui est pourtant, comme le point de vue (du président de la BCE Mario) Draghi, lié à la faiblesse de l'économie», a-t-il souligné.

À Toronto, l'indice composé S&P/TSX de la Bourse de Toronto a terminé la séance sur un gain de 75,55 points, à 13 953,66 points.

À la Bourse des matières premières de New York, le cours du lingot d'or a reculé de 3,30 $ US à 1162,80 $ US l'once, tandis que le prix du pétrole brut a laissé 78 cents US à 44,60 $ US le baril.

Le dollar canadien s'est pour sa part déprécié de 0,4 cent US à 75,90 cents US.

- Avec La Presse Canadienne