Source ID:; App Source:

Wall Street succombe à la crise grecque

Wall Street a terminé la séance d'hier sur un recul, se laissant visiblement... (PHOTO RICHARD DREW, ARCHIVES AP)

Agrandir

PHOTO RICHARD DREW, ARCHIVES AP

Agence France-Presse
NEW YORK

Wall Street a terminé la séance d'hier sur un recul, se laissant visiblement gagner par les inquiétudes entourant le dossier de la dette grecque: le Dow Jones a cédé 0,56% et le Nasdaq 0,31%.

------------------------------------------------

Les marchés à la clôture:

  • TSX   14 653,12 / -117,52 (-0,80 %)
  • Dow Jones   18 014,28 / -101,56 (-0,56 %)
  • S&P 500   2109,48 / -11,48 (-0,54 %)
  • NASDAQ   5117,00 / -15,95 (-0,31 %)

------------------------------------------------

Selon des résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones a perdu 101,56 points, à 18 014,28 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, 15,95 points à 5117,00 points.

L'indice élargi S&P 500, jugé le plus représentatif par de nombreux investisseurs, a reculé de 0,54%, soit 11,48 points, à 2.109,76 points.

«De toute évidence, tout le monde pense à la Grèce, il se pourrait qu'on se positionne avant la volatilité potentielle qu'il pourrait y avoir lundi, pourquoi prendre des risques avant le week-end?», a commenté Charlie Bilello, chez Pension Partners.

M. Bilello est prudent: «le marché a été très complaisant avec ce qui se passe en Grèce, disant qu'il s'agit d'un non-événement, mais (...) je ne crois pas qu'il soit préparé» à un échec des discussions, ou du moins à «la volatilité s'il se passe quelque chose de négatif, pas tant avec la Grèce qu'avec une peur de contagion si la Grèce est en défaut de paiement ou quitte l'euro».

Hormis la Grèce, ce vendredi quasi estival avait pour seule autre actualité économique à digérer un discours du président de la Réserve fédérale de San Francisco, John Williams, qui a assuré qu'il comptait toujours sur une première hausse des taux d'intérêt, au plus bas depuis la fin 2008, dès cette année.

Sur le front des valeurs, le site marchand eBay, qui a annoncé avoir cédé pour un montant non précisé sa participation dans le groupe de petites annonces en ligne américain Craigslist, a gagné 0,79%.

La Bourse de Toronto a clôturé sur un recul de plus de 100 points, fragilisée par une baisse des cours des matières premières et par de décevantes données sur les ventes au détail, lesquelles ont mis en relief la nature fragile de la reprise économique du Canada.

L'indice composé S&P/TSX du parquet torontois a retraité de 117,52 points pour terminer la séance avec 14 653,12 points, alors que les prix du pétrole et des métaux ont reculé. Statistique Canada a en outre indiqué que les ventes au détail avaient diminué de 0,1% en avril,à la suite des gains de février et mars. Cela a étonné les économistes, qui s'attendaient plutôt à une augmentation de 0,7%.

À la Bourse des matières premières de New York, le cours du pétrole brut a reculé de 84 cents US à 59,61 $ US le baril. Le dollar canadien s'est quant à lui déprécié de 0,26 cent US à 81,53 cents US.

- avec La Presse canadienne




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer