Source ID:; App Source:

Wall Street finit en très légère baisse

«Les données économiques sont décevantes et font douter»... (PHOTO BRENDAN MCDERMID, REUTERS)

Agrandir

«Les données économiques sont décevantes et font douter» de la santé de l'économie américaine, mais dans le même temps «les résultats sont corrects et ça compense», a commenté Brent Schutte, chez BMO.

PHOTO BRENDAN MCDERMID, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York

Wall Street a fait du surplace jeudi avant de finir la séance en baisse minime, tiraillée entre des résultats d'entreprise satisfaisants et des indicateurs économiques médiocres: le Dow Jones a cédé 0,04% et le Nasdaq 0,06%.

--------------

Les marchés à la fermeture

  • TSX 15 386,77 / -64,10 (-0,41%)
  • Dow Jones 18 105,77 / -6,84 (-0,04%)
  • S&P 500 2 104,98 / -1,65 (-0,08%)
  • NASDAQ 5 007,79 / -3,23 (-0,06%)
---------------

«La journée a été tranquille», a commenté Mace Blicksilver, de chez Marblehead Asset Management, avec «rien de trop dramatique» du côté des nouvelles.

«Les investisseurs reviennent sur les gains d'hier en évaluant les statistiques économiques par rapport aux annonces de bénéfices», ont expliqué les analystes de Wells Fargo.

Poussant les indices à la hausse et parfois dans le vert durant la séance, les entreprises qui ont publié leurs résultats depuis la clôture de mercredi, Netflix, Citigroup ou encore Goldman Sachs, ont affiché de bonnes performances.

«Les attentes sont faibles en termes de bénéfices, donc c'est facile de faire mieux qu'attendu», a souligné M. Blicksilver, mais les surprises affichées n'en sont pas vraiment.

Parallèlement, «les données économiques sont décevantes et font douter» de la santé de l'économie américaine, a commenté Brent Schutte, chez BMO.

Pour lui, la séance était à l'image de toute l'année boursière: «tout 2015, ce sera de la volatilité, un pas en avant, un pas en arrière», pendant que les investisseurs anticipent avec une certaine inquiétude la hausse des taux d'intérêt que devrait décider la Réserve fédérale dans les mois qui viennent. «Les gens ont peur que la Fed resserre (la politique monétaire) trop tôt», a-t-il dit.

Un des responsables de la Fed, Dennis Lockhart, président de l'antenne régionale de la Fed d'Atlanta, a souligné jeudi «l'incertitude de la trajectoire» actuelle de l'économie.

«Un tableau obscur de l'économie n'est pas une circonstance idéale pour prendre une décision majeure de politique monétaire», a dit ce membre votant du Comité de politique monétaire de la Fed.

Des taux d'intérêt relevés auront pour effet de renchérir les investissements et le dollar, ce qui pénalisera les exportations, et beaucoup se demandent si l'économie sera assez solide pour bien y résister.

Jeudi a apporté un nouveau lot d'indicateurs médiocres: le ministère américain du Travail a annoncé que les inscriptions hebdomadaires au chômage avaient augmenté plus fortement qu'attendu pour atteindre leur plus haut niveau en six semaines, à 294 000, alors que les analystes attendaient la stabilité.

En outre, les mises en chantier de logements aux États-Unis ont progressé moins que prévu.

Le marché obligataire a fini mitigé. Le rendement des bons du Trésor à 10 ans a baissé à 1,886% contre 1,893% mercredi soir, et celui des bons à 30 ans est monté à 2,568% contre 2,546% précédemment.

La Bourse de Toronto clôture en hausse

La Bourse de Toronto a clôturé en baisse jeudi, même si le prix du pétrole brut a continué sa progression des derniers jours et que le secteur de la finance a su renverser les pertes affichées plus tôt dans la journée pour terminer sur un léger gain.

Du côté des ressources naturelles, le cours du pétrole brut a gagné 32 cents US à 56,71 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York, ce qui n'a pas empêché le secteur de l'énergie du TSX de céder un pour cent.

Un scénario semblable a été observé dans le secteur des métaux et minerais diversifiés du parquet torontois, qui a perdu 1,42 pour cent même si le prix du cuivre a bondi de 6 cents US à 2,77 $ US la livre à New York.

Le prix du lingot d'or a délaissé 3,30 $ US à 1198,00 $ US l'once à New York, et le secteur aurifère du TSX a retraité de 1,88 pour cent.

Les secteurs de la santé et des télécommunications ont affiché des gains respectifs de 0,37 pour cent et 0,33 pour cent.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer