• Accueil > 
  • Affaires > 
  • Marchés 
  • > Les élections américaines font grimper Wall Street à des niveaux record 

Les élections américaines font grimper Wall Street à des niveaux record

«Les nouvelles sont bonnes: l'élection est allée dans... (PHOTO BRENDAN MCDERMID, REUTERS)

Agrandir

«Les nouvelles sont bonnes: l'élection est allée dans le sens voulu par Wall Street et les chiffres sur l'emploi sont satisfaisants, autant de raison pour que le marché monte», a relevé Mace Blicksilver, de Marblehead Asset Management.

PHOTO BRENDAN MCDERMID, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York

La Bourse de New York a terminé à des niveaux record mercredi, encouragée par la victoire républicaine aux élections de mi-mandat, un bon indicateur sur l'emploi américain et des résultats d'entreprises américaines de bonne tenue.

La Bourse de Toronto a clôturé en hausse mercredi, les investisseurs ayant été rassurés par le fait que les prix du pétrole se sont stabilisés après une récente série de reculs et par la publication de résultats trimestriels d'entreprises jugés positifs.

Le dollar canadien s'est pour sa part apprécié de 0,16 cent US à 87,8 cents US.

---------------

Les marchés à la clôture :

  • TSX 14 548,26 / 157,83 (1,10%)
  • Dow Jones 17 484,53 / 100,69 (0,58%)
  • S&P 500 2 023,57 / 11,47 (0,57%)
  • NASDAQ 4 620,72 / -2,92 (-0,06%)
----------------

Dès l'ouverture, les indices new-yorkais vedettes DJIA et S&P 500 se sont dirigés dans le vert, même si le Nasdaq est resté plus hésitant.

La place new-yorkaise a accueilli en fanfare l'arrivée à la tête du Sénat américain du parti républicain, réputé plus proche du monde des affaires, qui lui offre le contrôle du Congrès américain pour la première fois depuis 2006.

En outre, «des commentaires conciliants (du président démocrate) Obama laissent présager une éventuelle détente des relations de l'administration avec les républicains», a remarqué Jack Ablin, de BMO Private Bank.

«J'ai hâte de travailler avec le nouveau Congrès pour que les deux prochaines années soient aussi constructives que possible», a en effet déclaré M. Obama, lors d'une conférence de presse, au lendemain du désaveu infligé par les urnes.

Désormais, tout un panel de mesures attendues par Wall Street devenait possible, selon Jack Ablin citant pêle-mêle une «réforme de l'impôt sur les sociétés, l'autorisation de l'oléoduc Keystone et une réforme sur l'immigration».

«Une majorité républicaine tend à rendre le marché de meilleure humeur», a résumé Michael Bush, de Wedbush Securities.

Suscitant également l'enthousiasme, à deux jours du rapport mensuel sur l'emploi et le chômage américain, le secteur privé américain a créé davantage d'emplois en octobre, surprenant les analystes, selon une enquête de la société ADP.

Plus décevant en revanche, la croissance de l'activité dans les services aux États-Unis a ralenti légèrement plus que prévu en octobre, selon un indice ISM.

Les courtiers ont aussi salué le net rebond des prix du pétrole à New York, qui avaient plongé la veille à des plus bas depuis plusieurs années des deux côtés de l'Atlantique. Le secteur de l'énergie pèse lourd à Wall Street, représentant environ 10% à 12% du S&P 500.

TripAdvisor s'effondre 

Le conglomérat industriel General Electric a gagné 0,47% à 25,82 dollars, après le feu vert du gouvernement français pour le rachat de l'essentiel du groupe industriel français Alstom.

Les investisseurs ont aussi digéré une nouvelle salve de «résultats d'entreprises globalement encourageants pour l'économie américaine», a relevé M. James.

Salués pour le relèvement de leurs prévisions annuelles, le groupe de médias Time Warner a gagné 4,03% à 77,99 dollars et le groupe agroalimentaire Mondelez 6,05% à 37,15 dollars.

21st Century Fox, la société audiovisuelle du magnat des médias Rupert Murdoch, s'est adjugée 4,53% à 34,84 dollars, au lendemain de la parution de résultats trimestriels meilleurs que prévu.

L'éditeur de jeux vidéo Activision Blizzard, qui a enregistré un envol de ses recettes au troisième trimestre, s'est apprécié de 4,41% à 20,83 dollars.

Le spécialiste des appareils chirurgicaux Covidien, basé en Irlande, dont la fusion avec le fabricant d'appareils médicaux américain Medtronic a été confirmée début octobre, a également fait mieux que prévu et pris 1,40% à 93,32 dollars.

En revanche, le site spécialiste de conseils aux voyageurs TripAdvisor s'est effondré de 14,13% à 71,95 dollars, plombé notamment par des bénéfices décevants.

Encore porté par ses bons résultats publiés mardi, le géant chinois de la distribution Alibaba a pris 2,45% à 108,67 dollars.

Avant la parution de ses propres comptes trimestriels, le constructeur de voitures électriques Tesla a cédé 3,33% à 230,97 dollars.

Le marché obligataire a légèrement reculé. Le rendement des bons du Trésor à 10 ans a avancé à 2,350% contre 2,342% mardi soir, et celui des bons à 30 ans à 3,065% contre 3,053%.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer