Source ID:; App Source:

Wall Street finit en forte hausse

Wall Street a nettement rebondi vendredi, encouragée par la révision en hausse... (Photo Mark Lennihan, AP)

Agrandir

Photo Mark Lennihan, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
NEW YORK

Wall Street a nettement rebondi vendredi, encouragée par la révision en hausse de la croissance américaine et de bons résultats d'entreprises et dopée par un rebond technique après un plongeon la veille: le Dow Jones a gagné 0,99 % et le Nasdaq 1,02 %.

Le dollar canadien a clôturé vendredi à 89,65 cents US, en baisse de 0,38 cent US. Le dollar américain a terminé la journée à 111,55 cents CAN, en hausse de 0,47 cent CAN.

La livre sterling a clôturé à 1,8120 $ CAN, en baisse de 0,03 cent CAN, et à 1,6244 $ US, en baisse de 0,71 cent.

L'euro a clôturé à 1,4149 $ CAN, en baisse de 0,09 cent CAN.

_________________________________

Les marchés à la clôture:

  • TSX +133,20,24 (+0,89 %) à 15 026,77
  • Dow Jones +167,35 (+0,99 %) à 17 113,15
  • S&P 500 +16,86 (+0,86 %) à 1 982,85
  • NASDAQ +45,45 (1,02 %) à 4 512,19
_________________________________

Après des débuts hésitants, les indices de la place new-yorkaise ont nettement accéléré leur progression en deuxième partie de séance, sur fond de volatilité des échanges en net recul.

«Il y avait aujourd'hui de bonnes raisons d'être optimistes pour l'économie américaine», a relevé Gregori Volokhine, gérant de portefeuilles chez Meeschaert Financial Services.

Les investisseurs ont accueilli avec le sourire la révision en hausse, attendue mais de bon augure, du rythme de la croissance américaine au deuxième trimestre.

Le produit intérieur brut (PIB) américain a affiché une progression de 4,6 %, contre 4,2 % précédemment estimé, ce trimestre-là. Il avait reculé de 2,1 % au premier trimestre, accusant la plus forte contraction en cinq ans pour la première économie mondiale.

Les courtiers ont aussi salué l'annonce d'une progression du moral des ménages américains en septembre par rapport à août, même si sa hausse s'est avérée légèrement en deçà des attentes.

La hausse des indices à l'orée du week-end «relevait aussi d'un rebond technique», a noté Gregori Volokhine.

Le marché a «sorti la tête de l'eau [...] après les coups qui lui ont été assénés» jeudi, a renchéri Michael James, de Wedbush Securities.

La Bourse de New York avait été plombée notamment par des craintes accrues sur les tensions au Proche-Orient et dans la crise ukrainienne et sur la politique monétaire américaine.

Mais «ces craintes n'ont pas disparu», a prévenu M. James.

La place financière a par ailleurs été soutenue par de bons résultats trimestriels, dont ceux du groupe d'articles de sport Nike, qui a bondi de plus de 12 %.

Le marché obligataire a fini sans direction. Le rendement des bons du Trésor à 10 ans a progressé à 2,535 %, contre 2,511 % jeudi soir, mais celui des bons à 30 ans a un peu reculé à 3,216 %, contre 3,220 % à la précédente clôture.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer