Source ID:; App Source:

Wall Street termine sur une note contrastée

«Une des principales ombres qui pèsent sur le... (PHOTO BRENDAN MCDERMID, REUTERS)

Agrandir

«Une des principales ombres qui pèsent sur le marché actuellement, c'est l'incertitude autour de la situation géopolitique en Ukraine», a commenté Michael James de Wedbush Securities.

PHOTO BRENDAN MCDERMID, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York

Wall Street a terminé sur une note contrastée mercredi, le net recul d'Apple et de plusieurs grands noms du secteur tech occultant en partie l'espoir d'une sortie de crise en Ukraine. La Bourse de Toronto a pour sa part clôturé en hausse.

Le dollar canadien s'est apprécié de 0,35 cent US à 91,84 cents US après que la Banque du Canada eut indiqué qu'elle laissait son taux d'intérêt directeur inchangé à 1%.

-----------------

Les marchés à la clôture :

  • TSX 15 657,63 / 38,55 (0,25%)
  • Dow Jones 17 078,41 / 10,85 (0,06%)
  • S&P 500 2 000,75 / -1,53 (-0,08%)
  • NASDAQ 4 572,57 / -25,62 (-0,56%)
------------------

Le marché a clairement pâti de l'accès de faiblesse du géant de l'informatique Apple, le principal composant du Nasdaq. L'action, subissant de plein fouet le contrecoup du piratage de photos de vedettes dénudées sur son serveur iCloud et d'une note conseillant aux investisseurs de prendre leurs bénéfices avant la présentation de nouveaux produits, a perdu 4,2% à 98,94 dollars.

Mais la marque à la pomme a tiré à la baisse «plusieurs valeurs glamours» de la place new-yorkaise comme Twitter (-3,31%, à 49,33 dollars), Facebook (-1,11% à 75,83 dollars) ou Amazon (-0,99% à 339,00 dollars), a remarqué Mace Blicksilver de Marblehead Asset Management.

Le secteur de l'aviation a aussi souffert mercredi après la révision à la baisse de certaines de ses prévisions par Delta Airlines (-5,16% à 38,82 dollars). American Airlines et United Continental ont dans la foulée perdu respectivement 3,36% à 39,14 dollars et 1,92% 49,03 dollars.

Au vu de la nette chute de ces quelques titres phares, le marché «s'est en fait plutôt bien tenu», a estimé Mace Blicksilver.

La perspective d'une éventuelle désescalade des tensions entre l'Ukraine et la Russie a participé au maintien des indices, en tout cas en début de séance.

«Une des principales ombres qui pèsent sur le marché actuellement, c'est l'incertitude autour de la situation géopolitique en Ukraine», a commenté Michael James de Wedbush Securities. «Elle a été en partie dissipée aujourd'hui», a-t-il noté.

La Russie a en effet proposé un plan de règlement du conflit et dit espérer un «accord final» entre Kiev et les rebelles prorusses vendredi.

Mais cette offre était accueillie avec prudence par les Occidentaux et a été rejetée par le premier ministre ukrainien. Kiev avait pourtant annoncé plus tôt dans la journée avoir trouvé un accord sur un cessez-le-feu.

Cette perspective avait soulagé un peu les courtiers, qui redoutent les conséquences d'une éventuelle escalade des tensions entre les deux pays, en particulier si cela devait se traduire par un renforcement des sanctions économiques entre la Russie et les Occidentaux.

Netflix décroche «Gotham» 

Le Dow Jones, qui regroupe nombre de grandes valeurs industrielles, a aussi été aidé par l'annonce d'un bond record (+10,5% sur un mois) des commandes reçues par les industries manufacturières aux États-Unis en juillet.

Côté résultats, le constructeur de maisons de luxe Toll Brothers a perdu 4,72% à 33,95 dollars après avoir fait part de bénéfices trimestriels supérieurs aux attentes mais aussi d'un resserrement de sa prévision du nombre de maisons livrées sur l'année.

Le service de vidéo sur internet Netflix est parvenu à rester dans le vert (+0,17% à 477,39 dollars) après l'annonce de l'obtention de l'exclusivité des droits de rediffusion mondiaux pour «Gotham», une nouvelle série télévisée américaine explorant les origines de Batman.

Dans le secteur des biotechs, Infinity Pharmaceuticals a bondi de 44,05% à 15,73 dollars après l'annonce d'un accord avec AbbVie (+0,80% à 55,51 dollars) sur le développement d'un médicament destiné à lutter contre certains cancers.

Le marché obligataire a terminé en hausse. Signe d'une demande accrue, le rendement des bons du Trésor à 10 ans a reculé à 2,410% contre 2,419% mardi soir, et celui des bons à 30 ans, à 3,156% contre 3,174% à la précédente clôture.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer